A l’ONU, motus et bouche cousue sur les événements du Rif

A New York, le Secrétariat Général des Nations Unies a opté pour le silence sur ce qui se passe dans la région du Rif, au Maroc.
Encore une fois, la répression qui s’abat sur le peuple marocain est passée sous le silence complices des instances internationales. Aucun pays n’ose contrarier la France, le protecteur de la monarchie alaouite depuis 1912.
Pour la 14éme fois, Matthew Russell Lee, l’administrateur du site Inner Press City, pose la question au porte-parole de l’ONU, Stefan Dujarric. Celui-ci refuse d’en parler.
Dans son rapport annuel sur le Sahara Occidental, le Secrétaire Général de l’ONU, n’oubliera pas de saluer les « progrès accomplis » par le Maroc dans le domaine du rescpet des droits de l’homme, ainsi que le rôle joué par les bureaux régionaux de CNDH à El Aaiun et à Dakhla. Cette fois-ci, il devra ajouter le bureau d’Al Hoceima.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.