Abdelkrim, une mémoire interdite

Source : France Culture

 

Abdelkrim, chef militaire du Rif, icône des mouvements indépendantistes contre le colonialisme, négligé dans l’l’historiographie marocaine.

AbdelKrim, une mémoire interdite, un documentaire de Raphaël Krafft et Charlotte Roux

Une nation nouvellement indépendante célèbre généralement les héros qui lui ont permis de se lever contre l’ancienne puissance coloniale. Curieusement ce n’est pas le cas pour le Maroc qui, depuis, son indépendance hésite à mettre en avant Abdelkrim Al Khattabi.

Celui-ci, né en 1882, a soulevé en 1921 la région du Rif contre l’occupation espagnole et est sorti vainqueur de la bataille d’Anoual en juillet 1921.

Abdelkrim a ensuite proclamé une éphémère République du Rif, avant de se rendre aux Français en 1926. Exilé pendant plus de vingt ans à la Réunion, il réussit à rejoindre Le Caire en 1947, où il deviendra jusqu’à sa mort en 1963 une des voix de la décolonisation.

Ce documentaire nous explique pourquoi ce personnage de résistance est aujourd’hui encore négligé dans son pays natal et ne trouve pas la place qu’il mérite dans l’historiographie marocaine.

Avec Mostafa Bouaziz, Pierre Vermeren, René Galissot, Abdelmajid Azzouzi, Soleiman Moghrabi, Hassan Thidrin et Omar Lemallam.