Accord de pêche avec l’UE : comment la France assurait les intérêts du Maroc

Lors des négociations entre l’UE et le Maroc, la France assurait les intérêts du Maroc. Omar Amghar, chef de la division des relations Maroc-UE au ministère marocain des affaires étrangères, n’avait qu’à formuler son désir pour le voir réaliser de la meilleure manière qui soit.

Pour les négociations de l’accord de pêche il avait plusieurs contacts pour obtenir les renseignements et documents concernant les négociations avec l’UE. Mais le personnage clé des négociations était Bertrand Buchwalter, aujourd’hui consul de France à Istanbul. A l’époque, il était Premier Secrétaire et conseiller politique de la Représentation Permanente de France auprès de l’Union Européenne.

Dans un email envoyé le 13 janvier 2012, Buchwalter reconfortait Amghar. Paris se charge de la suppression de toute paragraphe qui ferait mention du ressources du Sahara Occidental. « Ce que tu m’envoies est en ligne avec le mandat que nous avions déjà donné à notre négociateur (en gros supprimer les références explicites au Sahara, qui ne figuraient même pas dans la résolution adoptée par le PE en déc. Dernier », disait-il, ajoutant que « la partie sera difficile, mais c’est notre feuille de route ».

 

 

 

One Comment

  1. Quel SCANDALE ! Et la France se targue d’être « la Patrie des Droits de l’homme, des Lumières et des Libertés » quand dans les faits elle s’active à spolier insidieusement tout un Peuple, le Peuple Sahraoui, non sans tenter au passage de corrompre le maximum d’Etats Européens !
    Mais la morale comme le droit sont du côté du Peuple Sahraoui qui, quoi qu’on fasse, qu’on le veuille ou non, finira par obtenir justice et recouvrira son territoire comme sa pleine liberté d’Etat souverain.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.