Adultère sous le toit de l’ambassade du Maroc à Bruxelles

Berhil Abdelfatteh est un haut fonctionnaire au ministère marocain des affaires étrangères. Né le 6 février 1974, avant d’être affecté à la centrale de la diplomatie marocaine, il était le numéro 2 de l’ambassade du Maroc à Lima, au Pérou et à la mission du Maroc auprès de l’Union Européenne aux ordres d’Omar Amghar.

Lors de son passage à Bruxelles, Berhil a travaillé avec Mme Sabah El Jirari, fonctionnaire à la mission, mariée avec deux enfants. Malgré sa situation de femme mariée, il n’a pas hésité à la séduire. Son histoire avec cette dame prouve, si besoin, de la médiocrité des officiels marocains. La dame a fait un exposé de toutes leurs pratiques en face de l’écran d’un ordinateur.

Voici les emails que cette dame lui a envoyés après son départ.

 

5 Comments

  1. C’est une habitude, et le plus normal chez eux, il en est de même pour la vulgarité c’est du naturel

  2. C’est quoi le but de ces info?….Foutre le border au sein d’un couple…..Vous êtes vraiment des ordures ….

  3. Ce nest pas du journalisme c’est boite à ordure. Et cela nous avance à quoi de savoir qu’un homme aime une femme et vis versa ou qu’une femme aime une autre. Dieu merci il y a encore l’amour sur cette terre et ce n’est pas un crime

  4. plusieurs cas dans la vie existent oû on est pas heureux dans sa famille même et on supporte pour le bonheur et le bien etre et futur des enfants ….etc
    les gens sont devenus si mauvais (NAMaMiN)si curieux , jaloux se melant des affaires personnelles et privés des autres proches ou loins dans le but de leur faire du mal .qu’ils le sachent qu’ils ont déjà un coeur qui n’est pas bon.

  5. Ce qui est criminel c’est la diffusion de courriers personnel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.