AL HOCEIMA : Le New York Times consacre un éditorial au Hirak rifain

« La répression des manifestations dans la région ethnique et marocaine du Rif du Maroc met en danger la stabilité du pays », écrit le New York Times dans un éditorial daté du 1er septembre.

« Plutôt que de répondre aux griefs légitimes des manifestants, le royaume a répondu en réprimant des membres de Hirak Chaabi ainsi que des journalistes. Il a également envoyé des légions de forces de sécurité (…) dans la ville d’Al Hoceima pour étouffer la dissidence », poursuit le quotidien américain, qui cite néanmoins la mise en service d’un hôpital d’oncologie, pièce maitresse des revendications populaires.

« Ce bon début devrait être suivi par la plupart des services essentiels dont les citoyens locaux manquent, le retrait des forces de sécurité et le respect des droits constitutionnels qui sont la meilleure garantie de la stabilité à long terme du Maroc », conclut le New York Times.

2 Comments

  1. Sans oublier les menaces,les memaces, et autres sortes de sauvageries commisent par soit disant le pouvoir marocain. De plus, ce qui est encore très malheureux c est l ‘atteintre aux enfants et les femmes. Un enfant de 13 ans a été détenu par les autorités en place par ce qu il a sorti avec la foule pour réclamer leurs droits qui préservent leur dignité (un hopital, des ecoles, du travail…)

  2. Le gouvernement marocain a toujours été creminel envers son peuple, un chien ne fait pas des chats,ils continueront à nous persécuter, à nous spolier,à nous disperser,jusqu’à notre réveil pour les mettre dehors,ils mériteraient la fin de kadafi, 3acha acha3b 3acha rif wala 3acha man khanah

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.