Appel à la solidarité : Dénoncer les arrestations arbitraires d’enfants dans le Rif

par Khadija Riyadi

 Une vague d’arrestations sans précédent balaie les enfants du Rif. Actuellement, onze mineurs font l’objet de poursuites judiciaires et douze autres sont en détention provisoire.
Rappelons que, depuis huit mois, les militants du Mouvement du Rif (‘Hirak’) ont été victimes d’une répression féroce: plus de 450 personnes ont été arrêtées, ou testées. Les prisonniers politiques ont été dispersés dans plus de 10 prisons à travers le Maroc. Avec l’arbitraire légal, la répression des Rifains n’a épargné personne – jeunes et vieux, femmes et hommes, tout le monde dans le Rif est devenu une cible potentielle pour les forces de sécurité.
Outre les arrestations massives, les prisonniers politiques de Hirak ont ​​ été condamnés à des peines extrêmement sévères, certains recevant vingt ans de prison, des prisonniers purgeant leurs peines dans des conditions déplorables – sans oublier leurs familles, condamnées à subir les difficultés causées par la dispersion dans les prisons marocaines de leurs fils, maris et frères.
Les procès des prisonniers politiques se poursuivent aujourd’hui, avec un groupe de 54 détenus à Casablanca confrontés à de graves accusations, dont une douzaine qui risquent d’être accusés d’infractions passibles de la peine de mort. Rappelons à nouveau que ces militants ont entamé de nombreuses grèves de la faim dans leur lutte pour l’amélioration des conditions, et que l’administration pénitentiaire a tout fait pour supprimer leurs droits. Plus que jamais, le bien-être physique et la sécurité personnelle des détenus de Hirak sont en danger.

Nous, militants défenseurs des droits de l’homme:
– Sonner l’alarme contre les violations du droit de se rassembler et de protester pacifiquement. Nous appelons toutes les forces sociales actives à se mobiliser en opposition contre toutes les attaques sur les droits de l’homme qui ont eu lieu au cours de ces procès. Ces pratiques menacent les réalisations du peuple marocain, qui ont été gagnées à un prix élevé pendant les années de plomb. 
– Exiger que l’État respecte ses obligations internationales, et en particulier le Pacte des droits politiques et civils, et le Pacte des droits économiques et sociaux, au lieu de l’approche impitoyable basée sur la sécurité qu’il a jusqu’ici poursuivie. 
–  Demandent la libération immédiate de tous les détenus de Hirak, et de tous les détenus de tous les mouvements sociaux au Maroc – de Zagora, de Tenderara, et de tous les autres. Et, nous exigeons que l’Etat arrête cette vague de poursuites politiques.
 – Nous exigeons que l’État se conforme aux articles de la Convention relative aux droits de l’enfant, y compris les protocoles discrétionnaires, que le Maroc a également ratifiés. La violence de l’État contre les enfants de moins de dix ans, pour «rassemblement non autorisé», est un scandale, tout comme le scandale d’imposer aux citoyens des accords de «non-assemblée», en violation dce leur liberté d’expression, telle qu’institutionnalisée. par la constitution de 2011.

Organisations signataires :

1. Associations des barreaux des avocats au Maroc
2. La Ligue marocaine de défense des droits de l’homme
3. L’Association marocaine des droits de l’homme
4. Le Forum marocain Vérité et Justice
5. Amnesty International- Section Maroc
6. Transparency Maroc
7. L’Observatoire marocain des prisons
8. Forum Al Karama pour les droits humains
9. L’Observatoire marocain des libertés publiques
10. L’Observatoire de la justice au Maroc
11. L’Instance marocaine des droits de l’homme
12. L’Organisation pour les libertés d’information et l’expression
13. Le Centre marocain des droits de l’homme
14. L’Association Rif pour les droits de l’homme
15. L’Association marocaine pour la défense de l’indépendance de la justice
16. L’Association médicale pour la réhabilitation des victimes de torture
17. L’Observatoire amazigh des droits et libertés
18. L’Association Adala pour le droit à un procès équitable
19. Le tissu associatif pour le suivi des élections
20. Le Forum des alternatives Maroc
21. L’Instance marocaine pour la protection des biens publics au Maroc
22. Le réseau marocain pour la protection des biens publics
23. Le syndicat des avocats au Maroc
24. La Fondation Ouyoun pour les droits de l’homme
25. Le Médiateur pour la démocratie et les droits de l’homme
26. Le Comité de soutien aux familles et aux détenus du Hirak au Rif

2 Comments

  1. 1- Mr Royet gérard la victime de Mr Bonet
    QUE FAIT LA JUSTICE MARROCAINE ?
    UN COUPABLE DEHORS DU NOM DE MR DIDIER
    BONET RÉSIDENT A MARRAKECH.

    UNE INNOCENTE RECHERCHÉE PAR LES
    AUTORITES JUDICIAIRES MAROCAINES.
    UNE HONTE !

    Après plus de trois mois passé au Maroc du 28 aout au 20
    décembre 2017 et mon temps passé au tribunal de première
    instance à Marrakech pour dénouer une affaire dont nous
    sommes victimes qui date de 2012.

    Après avoir été reçu le 20 septembre 2017 par Mr Chakir Fettouh
    le conseiller du ministre de la Justice, lui expliquant notre détresse
    face à notre situation d’une injustice flagrante et des accusations
    mensongères d’une extrême gravité à notre encontre.
    Il est à savoir que l’escroc Mr Bonet Didier ce Français résident à
    Marrakech jouit d’une impunité, que les autorités judiciaires
    marocaines sont prêts à sacrifier deux innocents, mon épouse et
    moi-même, pour la tranquillité de Mr Bonet.

    Croyez-moi je n’en resterais pas là, Je serais de retour au Maroc
    dans peu de temps pour en finir avec cette injustice que je
    revendique de plein droit !

    Affaire au Tribunal de première instance
    Marrakech Date le 13-12-012
    Ref Dossier 12-192 12-3202-6034

    Mr Didier Bonet résident à Marrakech dans cette séquence audio fait à son insu au tribunal de première instance de Marrakech.

    1- Reconnais avoir fait une fausse signature sur le chèque qu’il nous a remis, en présence de sa secrétaire Mme Raja El faizani Assistante de Direction, à l’INFO DE CHOC a Marrakech.
    2- Reconnais aussi qu’en aucun cas que nous lui aurions dérobé ce fameux chèque.
    3- Et c’est bien pour cela pris au piège de ces mensonges qu’il veut corrompre un magistrat, avec l’aide d’une fonctionnaire de la Wilaya.

    Cette séquence audio que vous allez écouter a été fait au Tribunal de première instance de Marrakech à l’insu de Mr Bonet Didier résident à Marrakech,
    Les voix que vous allez écouter sont celle de mon épouse, et la mienne Mr Royet, et celle de Mr Bonet Didier le protagoniste dans cette affaire, qui a travers cette séquence audio n’hésite pas à parler de corruption ou il est question d’enveloppe à remettre à un certain magistrat, pour laver l’affaire comme il le dit si bien, une fonctionnaire de la Wilaya de Marrakech est cité par Mr Bonet qui elle joue le rôle d’intermédiaire, qui est la belle-sœur de Mr Bonet Didier.

    Victime en 2012 de Mr Bonet Didier Français résident à Marrakech
    qui n’a pas hésité un seul instant à mettre en place par ces
    relations un système de corruption, pour échapper à la justice
    Marocaine.

    Affaire au Tribunal de première instance de Marrakech Vous
    entendrez la voix de Mr B escroc patenté sur Marrakech
    Ref Dossier : 12/192 12/3202/6034

    1°) Mr Bonet Didier un français résident à Marrakech et chef
    d’entreprise ne se démonte pas, non seulement il reconnait avoir
    fait une fausse signature sur le chèque qu’il nous a remis, après
    avoir voulu sacrifier mon épouse d’origine Marocaine pour ne pas
    être inquiété par la justice Marocaine.

    En plus il évoque le nom d’un magistrat du tribunal de première
    instance de Marrakech qui pourrait recevoir une enveloppe de
    5000 DH pour laver l’affaire comme il le dit si bien.

    2°) Mr Bonet Didier est prêt à sacrifier mon épouse d’origine
    Marocaine pour se protéger de la justice Marocaine.

    3°) Mr Bonet Didier a fait pression sur son ancienne secrétaire afin
    qu’elle ne se présente pas à la convocation des autorités
    marocaine, car c’est bien elle qui a complété le chèque Mr B la
    signé en sa présence et ma présence, ensuite il m’a remis ce
    chèque de 100000,00 DH (environs 10000 €) somme qu’il nous
    devait suite à un prêt de notre part
    Plusieurs Plaintes Contre Mr Bonet Didier mais visiblement la
    justice fait la sourde oreille

    1°) un article de presse dans le journal Asabah le Mercredi 10
    Juillet 2013 édition 4117 journaliste Mr Mohamed Rahmani

    2°) Plainte auprès du tribunal de première instance de Marrakech,
    pour chèque sans provision N° du dossier 12/192 12/32026034.

    3°) Plainte qui a été déposé contre cette même personne pour
    tentative de corruption numéro de la plainte 174S2013 auprès de
    la cour d’appel de Marrakech en février 2013

    4°) Un dossier a aussi été transmis par l’ICPC de Rabat (L’Instance
    Centrale de Prévention de la Corruption) le 22 juillet 2013 au
    ministère de la justice et des libertés numéro de dossier 5609.
    Pour ceux qui connaissent notre histoire et vous êtes nombreux,
    vous comprendrez combien cela est dramatique et grave notre
    famille est-effondré.

    Cordialement
    Mr Royet
    Suivez le lien pour plus d’information
    https://www.facebook.com/marocvictime2012/?ref=settings

  2. Il FAUT SE POSER LA QUESTION AUSSI SUR LES FAITS QUI LUI SONT REPROCHABLES

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*