Belgique : trafics et corruption aux logements sociaux

On a tendance à relier le mot « mafia » uniquement à la zone géographique de l’Italie. Un cliché usé qui porte à occulter l’agissement des mafias sur le territoire belge. Dont la mafia marocaine qui a rendu la Belgique l’un des pays les plus corrompus de la planète.

Les belges ont rendez-vous, au mois d’octobre, avec les élections communales. Les affiches des candidats marocains ont envahi l’espace publicitaire. Des affiches synonymes de l’importance de la communauté marocaine en Belgique. Mais synonymes aussi de corruption. Car celle-ci accompagne est incrustée dans la mentalité de tous les marocains et les accompagnent partout où ils vont. Ceux qui rêvent de voir les marocains s’intégrer dans leurs pays d’accueil, nagent dans l’imaginaire et la fantaisie. Hassan II l’avait clairement dit : « Ils ne seront jamais intégrés » (regarder la vidéo).

C’est la raison pour laquelle, ils ont emporté avec eux les pratiques habituelles au Maroc, dont la corruption. L’une des institutions minées belges minées par la corruption est le service de logements sociaux bruxellois dont la majorité des employés sont d’origine marocaine et qui se livrent à des marchandages illicites. Ceux qui déboursent 3000 euros seront servis plus vite que les autres. Comme d’habitude, les victimes sont les démunis, les plus nécessiteux dont la majorité sont aussi d’origine marocaine. Tout cela au et au vu et au su des autorités belges qui pour des raisons électorales laissent faire les voyous marocains.

 

Tags : Maroc, Belgique, corruption, logement social, Bruxelles, communauté marocaine

One Comment

  1. comme il l a dit jamais ils ne s intégreront la solution est simple alors dehors et vite

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*