Maroc, Maroc - ONU, Sahara Occidental, Uncategorized

Bouzida : Note d’information sur la nomination de William Hague

 Note d’information ( actualisée le 12 mai 2010)

Nomination de William Hague au Foreign Office

 

Après la nomination de David Cameron Premier ministre du Royaume-Unis, Wiliam Hague, Secrétaire aux affaires étrangères du cabinet fantôme depuis 2005, a été confirmé Secrétaire d’Etat aux affaires Etrangères et du Commonwealth.

William Hague est naît en 1961. Après des études à Oxford, il a rejoint en France l’Institut européen d’administration des affaires INSEAD. Il a travaillé pour Shell (UK) avant de rejoindre le cabinet conseil McKinsey and Co.

William Hague est un député conservateur représentant de Richmond, Yorkshire de 1989 à aujourd’hui. Après la défaite des conservateurs dans les élections de 1997 il a pris la tête du parti qu’il a quitté en 2001 suite à une autre défaite. Il est connu pour ses opinions eurosceptiques.

A souligner particulièrement

 

  1. Sur la question du Sahara

Un groupe lobbyiste pro-Polisario au Royaume-Unis « Free Western Sahara Network », a publié une lettre signée William Hague, destinée aux électeurs, dans laquelle il explique la position de son parti quant à l’intégration du contrôle des droits de l’homme au mandat de la Minurso.

Cette information, fuitée le 23 avril 2010, s’inscrivait dans le cadre  démarches de lobbying pro-séparatistes initiées au Royaume-Unis en parallèle aux discussions de la résolution du Conseil de sécurité sur la question du Sahara.

…./….

Sur un extrait de la lettre mis en ligne par « Free Western Sahara Network » on pouvait ainsi lire :

« [En] Avril 2010 le mandat de la MINURSO expirera et nous espérons qu’il sera renouvelé avec une référence claire à son rôle dans le contrôle des droits de l’Homme, étant donné que c’est la seule mission de maintien de la paix qui ne joue pas ce rôle »

« Free Western Sahara Network » cherchait à démontrer le contraste de la position du parti conservateur par rapport à la position du gouvernement qui affirmait n’avoir aucune objection à élargir le mandat de la Minurso au droits de l’Homme mais qui, néanmoins, n’etait pas disposé à s’engager à appuyer leur intégration.

  1. Sur la question Binyam

William Hague a été l’un des plus critiques à l’égard du gouvernement Brown sur la question de Binyam Mohamed. Il avait, depuis toujours, appelé à la publication de toutes les informations en possession du gouvernement. En Mars 2009, il a appelé à la mise en place d’une enquête judiciaire indépendante sur les accusations de torture contre les officiels britanniques dans le cadre de cette même affaire.

 

Comments are closed.