Maghreb, Maroc, Sahara Occidental

Compte rendu de la reunion entre Mohamed VI et le Président Barack Obama (22novembre 2013)

Obama:

– Se félicite de l amitié caractérisant le Maroc et les usa: le Maroc est le premier pays a reconnaitre les usa.
Remercier SM pour sa contribution a l initiative américaine portant le nom du défunt ambassadeur Stevens: 1 million de dollars américains.
– Se féliciter de la coopération entre les deux pays en matière de lutte contre le terrorisme, de l octroi du MCC.
–  Féliciter le Maroc des reformes engagées en politique et économie.
–  Reconnaître la stabilité du Maroc
– Sahara: les USA apprécient les mesures prises par le Maroc. Les usa appuient le plan d autonomie. Le usa demandent au Maroc de lui donner quelques éléments pour les aider a faire avancer la situation et éviter le status Quo. Obama parle d un nouveau packaging a imaginer, en faisant travailler toutes les parties ensemble. (A utilise le terme « tension au Sahara »)

Mohammed VI:

– Se félicite de la coopération exemplaire entre nos deux pays, et encourage sa continuité.
– En réaction au sujet du Sahara, SM insiste sur la nécessité d impliquer l Algérie comme acteur incontournable dans ce dossier. SM a rappelé que le Polisario est base sur un territoire algérien, vit du pétrole et de l armée algérienne. « On doit commencer par le commencement » et identifier l Algérie comme la vraie partie prenante de ce dossier.
– SM appelle a l ouverture des frontières et se demande pourquoi l Algérie continue a les fermer en violation flagrante de la charte de l UMA. Cette fermeture ne fait que augmenter le trafic illégal. L Algérie refuse l accès aux rapporteurs de l Onu a Tindouf. L Algérie refuse le recensement a Tindouf. Le Maroc est ouvert aux parlementaires espagnols, aux médias, aux ONG. C une situation anachronique voire schizophrène.

Obama:

– Nous sommes engages a faciliter le dialogue entre les deux pays. L Algérie doit voir plus large. Mais que pourrait proposer le Maroc?

Mohammed VI:

– Proposition de création de mécanisme entre le Maroc et les usa au niveau des affaires étrangères. Ce n est pas normal que cette question continue a revenir mais sans avancer.

J. Kerry:

– Dans le cadre du dialogue stratégique, je compte faire un déplacement a Alger, et j’en parlerai.

Obama:

– Plusieurs problèmes reviennent souvent. Rassurer que le Sahara n est pas le plus vieux problème au monde. Cela dit, les usa appellent tous les pays de la région a coopérer ensemble contre le terrorisme et contre toute exploitation possible de l extrémisme. Nous sommes engagés a faciliter le dialogue entre les deux pays. L Algérie doit voir plus large.

– J’offre mon soutien a tout ce que vous voulez dire en matière de reformes des droits des femmes, lois organiques….

– Nous avançons dans le bon sens.

– Sécurite: les usa apprécient les structures marocaines avec NATO Med Dialogue. Quelle est votre approche quant a la Libye et en Tunisie? Quelle est l évaluation de SM?

Mohammed VI:

– La lybie est un hub majeur de trafic de tout genre. On ne peut pas parler d établir une démocratie en l absence du concept de l Etat, des Institutions. Qaddafi n a. Rien laisse. Les libyens nous demandent de former les élites militaires, d intervenir auprès de pays du golf pour les assister. L expérience française et italienne n ont pas fonctionne. On commencera par de petits groupes de 200. Leur chef d état major se rendra en visite au Maroc bientôt.

Obama:

– On espere construire un état libyen solide. Le président libyen doit être capable de prendre des décisions et de contrôler au moins une partie du pays. Si on a un Etat fort, les usa peuvent mobiliser une campagne internationale pour soutenir la reconstruction du pays. On peut apporter une assistance technique considérable. La Libye est un pays riche et n a pas besoin d argent. La Libye a besoin de gouvernance. Les usa nous avons besoin de conseils du Maroc pour faire cela.

Mohammed VI:

–  Le premier ministre a demande a me voir seul. Il n a pas confiance en ses équipes proches. La Lybie a besoin d un minimum de sécurité et de confiance.

Obama:
– On doit commencer petit. Obama remercie le Maroc pour son soutien en Syrie et souhaite connaitre l évaluation de SM. Les usa souhaitent préserver l intégrité de l état syrien. Les usa ne veulent pas garder al Assad et réfléchissent déjà a un mécanisme de transition avec l implication de la Russie et l Iran. Si ces deux pays décident d aider al Assad a rester au pouvoir, ils vont le pousser a se représenter aux prochaines élections.

Mohammed VI:

– Nous avons 700 jeunes combattants marocains qui ont rejoint le djihad,,et certains d entre eux (300) reviennent via les frontières algériennes, avec des intentions de récidive.

Obama:

– Nos equipes suivent cela de près. Il y a d autres nationalités aussi, suédois, français…La Russie doit être consciente de ce risque.

– A sujet du Mali, les usa remercient SM pour les efforts déployés au Mali.

Mohammed VI:
Le maroc est très sollicite en Afrique sub saharienne. Nous avons l expérience de former des imams au Mali et au Niger. SM compte revenir au Mali en janvier 2014. L idée est également de lacer le concept de la sécurité alimentaire en Afrique. A travers l OCP, nous avons développé des procédés de traitement du phosphate bases sur la rationalisation de l énergie, de l eau….aujourd’hui, on peut procéder a l enrichissement du phosphate avec du gaz. Il y a une grande coopération avec le Gabon par exemple. Nous envisageons d ouvrir une usine en Afrique.

En ce qui concerne l islam, nous engageons plusieurs projets avec des pays comme le Senegal aussi, d ailleurs le concept de confréries entre pays marchent bien. Nous n avons pas d argent et nous ne donnons pas d argent.

Obama:

Le Maroc est leader dans le domaine d accès a l électricité dans la région. Ce sont des projets très intéressants et on peut envisager une coopération dans ce sens. En ce qui concerne l islam, j ai eu une conversation avec le roi saoudien, et lui ai dit que nous devons prendre du temps pour réfléchir a comment éduquer les imams, nous devons apprendre de vous marocains.

Mohammed VI : 

– L Arabie saoudite est très différent. Le roi Abdallah est très ouvert mais ne peut rien changer car ils ont deux. Systèmes d éducation: les écoles islamiques fondamentalistes+
– nous devons appuyer une vision de l islam modéré, respectueux, et intégrant les droits des femmes et les libertés individuelles.

Obama:

–  Chaque religion a ses extrémistes, même le bouddhisme. Le Maroc a la chance d avoir un leadership.
– Je remecie SM pour son invitation a me rendre au Maroc, et je promets de venir, mais je ne sais pas si cela aura lieu durant mon mandant présidentiel ou après. En tout cas, je viendrai au Maroc.

FIN DE LA RENCONTRE

Lien du document sur Calameo