Maroc : A propos de la dénommée « marche verte »

par Abdou

A tous ceux qui ont toujours été habitués à une certaine version de l’Histoire, sachez que le Makhzen a toujours basé sa politique sur le mensonge pour pouvoir contenir le peuple laissé exprès en état d’analphabétisme. C’est naturel pour tout régime monarchique absolu, dont l’intérêt passe avant celui du peuple considéré comme de simples sujets soumis.

– En réalité, le Polisario a été créé en 1973 à Zouérate par des combattants Sahraouis pour lutter contre le colonialisme espagnol et qui étaient en lutte bien avant cette date mais de façon désorganisée. Il avait demandé de l’aide à Hassan 2 qui avait refusé, ce qui dénote déjà de la perception royale du Sahara Occidental à cette époque et de son peu d’intérêt. Le Polisario n’a donc pas été créé en 1976, comme dit la propagande pour y impliquer malicieusement l’Algérie.

– Si vraiment le Sahara Occidental était un territoire marocain, alors où était caché ce royaume pendant toute la période de colonisation de cette contrée par l’Espagne de 1884 à 1975? En fait, le Maroc n’a jamais fait d’effort notable pour libérer ce territoire et l’a même royalement ignoré, même après son indépendance en 1956 et jusqu’en 1975. Une dépêche du journal Al Alam, organe central du Parti Istiqlal datée du 3 août 1973 saluait la lutte armée des « militants sahraouis contre le colonialisme espagnol au Sahara Occidental occupé », ce qui est en soi une reconnaissance de leur résistance propre.

– Dans l’histoire récente du Maroc, on n’a jamais entendu parler de soldats ou de citoyens du nord du Maroc qui se sont sacrifiés pour le Sahara Occidental ou qui se sont battus contre le colonisateur espagnol avant 1975. Comment peut-il en être autrement car le Maroc n’a jamais fait de guerre de libération digne de ce nom mais a justifié cela par sa préférence des négociations de palais quitte à y laisser des plumes, à part le soulèvement du Rif traîtreusement réprimé par le Régime lui-même. Mais certains autres faits plus profitables ont été amplifiés et glorifiés pour la consommation interne. On leur vante, à outrance, 12 siècles d’Histoire à la gloire des dynasties utiles au Régime mais rien avant. Tout en occultant que c’est une histoire honteuse pleine d’intrigues, de traîtrises, de massacres, de brigandage et d’esclavage, connue de tout le monde et accessible sur le Web à qui veut s’en divertir et présentée en version clean au peuple marocain destiné à applaudir.

– A cette date de 1975, le colonisateur espagnol bien connu pour sa phobie des investissements et dépenses vu l’état délabré de ses anciennes colonies, excédé par les coups du Polisario et le coût de la colonisation, a préféré jeter l’éponge et se retirer du territoire. Mais il l’a fait d’une façon indigne et irresponsable car, au lieu d’organiser un référendum d’autodétermination avec la population indigène comme l’ont fait les autres puissances avec leurs colonies, il s’est « débarrassé » de ce territoire en le proposant en partage entre les voisins marocain et mauritanien qui ont alors ratifié les accords de Madrid. D’ailleurs, rien que cette idée de partage est suffisante pour douter de l’appartenance réelle de ce territoire au Maroc car aucun propriétaire authentique, digne et responsable, n’aurait jamais accepté pareil marchandage.

– C’était l’occasion rêvée saisie par Hassan 2 pour éloigner les démons de l’armée déjà impliquée dans des tentatives de coup d’état. Il leur avait donné le Sahara en pâture et dit: « Enrichissez-vous mais ne faites pas de politique! ». Il a donc organisé un simulacre de mouvement de libération appelé « marche verte » où il n’y avait plus rien à libérer car les « marcheurs », constitués essentiellement de soldats en tenue civile, de chômeurs et de gens sous contrainte, mus par l’intérêt matériel car on leur avait promis des lopins de terre et une nouvelle vie, avaient attendu à la frontière, plusieurs jours, le départ du dernier soldat espagnol pour ne prendre aucun risque. C’était une « libération gratuite » sans aucun péril ni aucun martyr ni aucune gloire. En réalité, la grande majorité des marocains a été bernée par la propagande officielle qui prétend que le roi Hassan 2 a libéré le Sahara Occidental avec la marche verte, une opération concoctée pour occulter la lutte du peuple sahraoui contre le colonialisme espagnol.

– Dans la réalité, en raison de la résistance sahraouie et son orientation progressiste, la France et les USA ont poussé le Maroc à envahir ce territoire pour empêcher la création d’un état socialiste dans l’ancienne colonie espagnole. Paris continue encore son aventure au Sahara dans le but de s’assurer l’exploitation de ses nombreuses richesses naturelles et le Maroc n’est qu’un pion d’exécution.

– Ceci avec une ignorance totale du peuple autochtone qui y vivait déjà. Et, bien sûr, la première préoccupation du Makhzen a été d’importer une nouvelle population acquise à sa cause et de mater les récalcitrants autochtones. Ces derniers ont fui, sous les bombes et le Napalm documents à l’appui, vers le territoire algérien à Tindouf où ils sont toujours réfugiés. Et, comble de l’ironie, on a propagé l’idée que ces réfugiés y sont séquestrés contre leur volonté.

 

Tags : Sahara Occidental, Maroc, Polisario, guerre froide, Hassan II

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*