Couverture majorée des risques invalidité pour les OPEX Herakles, Minurso et Monusco

Source : L’Essor

Les militaires ayant participé aux opération extérieures HERAKLES Mer, MINURSO et MONUSCO ainsi que  leurs ayants cause ont droit au bénéfice de la couverture majorée des risques invalidité et décès prévue à l’article L. 4123-4 du code de la défense.

JORF n°0108 du 7 mai 2017
texte n° 78Arrêté du 3 mai 2017 accordant aux militaires participant à l’opération Héraclès Mer le bénéfice des dispositions de l’article L. 4123-4 du code de la défenseNOR: DEFH1712161A

Publics concernés : militaires servant dans le cadre de l’opération Héraclès Mer.
Objet : garantir aux militaires participant à l’opération extérieure Héraclès Mer, ainsi qu’à leurs ayants cause, le bénéfice de la couverture majorée des risques invalidité et décès prévue à l’article L. 4123-4 du code de la défense.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le texte permet d’accorder aux militaires, ainsi qu’à leurs ayants cause, servant dans le cadre de l’opération Héraclès Mer, du 3 octobre 2017 au 2 octobre 2019 inclus, une couverture majorée des risques invalidité et décès.
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (www.legifrance.gouv.fr).

Le ministre de l’économie et des finances, le ministre de la défense et le secrétaire d’Etat chargé du budget et des comptes publics,
Vu le code de la défense, notamment son article L. 4123-4,
Arrêtent :

 

Article 1

Ouvrent droit aux dispositions de l’article L. 4123-4 du code susvisé, les services effectués dans le cadre de l’opération Héraclès Mer à compter du 3 octobre 2017.

 

Article 2

Le présent arrêté portera effet, pendant une période de deux ans, à compter de la date prévue à l’article 1er.

 

Article 3

 

image: https://i2.wp.com/lessor.org/wp-content/uploads/2017/05/minurso.png?resize=200%2C200


Arrêté du 3 mai 2017 accordant aux militaires participant à l’opération MINURSO le bénéfice des dispositions de l’article L. 4123-4 du code de la défense
NOR: DEFH1712163A

Publics concernés : militaires servant dans le cadre de l’opération MINURSO.
Objet : garantir aux militaires participant à l’opération extérieure MINURSO, ainsi qu’à leurs ayants cause, le bénéfice de la couverture majorée des risques invalidité et décès prévue à l’article L. 4123-4 du code de la défense.
Notice : le texte permet d’accorder aux militaires, ainsi qu’à leurs ayants cause, servant dans le cadre de l’opération MINURSO, du 1er mai 2017 au 30 avril 2019 inclus, une couverture majorée des risques invalidité et décès.
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (www.legifrance.gouv.fr).

Le ministre de l’économie et des finances, le ministre de la défense et le secrétaire d’Etat chargé du budget et des comptes publics,
Vu le code de la défense, notamment son article L. 4123-4,
Arrêtent :

 

Article 1

Ouvrent droit aux dispositions de l’article L. 4123-4 du code susvisé les services effectués dans le cadre de l’opération MINURSO à compter du 1er mai 2017.

 

Article 2

Le présent arrêté portera effet, pendant une période de deux ans, à compter de la date prévue à l’article 1er.

 

Arrêté du 3 mai 2017 accordant aux militaires participant à l’opération MONUSCO le bénéfice des dispositions de l’article L. 4123-4 du code de la défense

NOR: DEFH1712170A

Publics concernés : militaires servant dans le cadre de l’opération MONUSCO.
Objet : garantir aux militaires participant à l’opération extérieure MONUSCO, ainsi qu’à leurs ayants cause, le bénéfice de la couverture majorée des risques invalidité et décès prévue à l’article L. 4123-4 du code de la défense.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le texte permet d’accorder aux militaires, ainsi qu’à leurs ayants cause, servant dans le cadre de l’opération MONUSCO, du 2 juin 2017 au 1er juin 2019 inclus, une couverture majorée des risques invalidité et décès.
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr)

Le ministre de l’économie et des finances, le ministre de la défense et le secrétaire d’Etat chargé du budget et des comptes publics,
Vu le code de la défense, notamment son article L. 4123-4,
Arrêtent :

Article 1

Ouvrent droit aux dispositions de l’article L. 4123-4 du code susvisé les services effectués dans le cadre de l’opération MONUSCO à compter du 2 juin 2017.

Article 2

Le présent arrêté portera effet, pendant une période de deux ans, à compter de la date prévue à l’article 1er.

Annexe :

Les militaires participant à des opérations extérieures ainsi que leurs ayants cause bénéficient :

1° Des dispositions des articles L. 2, L. 3, L. 5, L. 12, L. 13, L. 15, du septième alinéa de l’article L. 43, des articles L. 136 bis, L. 253 ter, L. 393 à L. 396, L. 461 à L. 490, L. 493 à L. 509, L. 515 et L. 520 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre ;

2° Des dispositions prévues en matière de blessures de guerre et de délégation de solde ;

3° Des dispositions de l’article L. 37 du même code pour les blessures ou les maladies contractées au cours de ces opérations dès lors que sont remplies les conditions relatives à la nature ou à la gravité de l’infirmité ou des infirmités définies à cet article ;

4° Des dispositions de l’article L. 36 du même code, lorsque les conditions définies à cet article sont remplies.

L’ouverture des droits susmentionnés s’effectue, pour chaque opération, par arrêté interministériel.

Cet arrêté est complété, s’agissant du champ géographique de l’opération, d’un arrêté interministériel non publié. L’entrée en vigueur de cet arrêté est subordonnée à son enregistrement dans un recueil spécial, dispensé de toute publication ou diffusion et tenu par le ministre de la défense. Seuls les autorités publiques compétentes et les agents publics justifiant d’un intérêt peuvent consulter un acte figurant dans ce recueil.

Lorsque, dans le cadre d’une procédure engagée devant une juridiction administrative ou judiciaire, la solution du litige dépend d’une question relative à un acte enregistré dans ce recueil spécial, l’acte est communiqué, à sa demande, à la juridiction ou au magistrat délégué par celle-ci, sans être versé au contradictoire. Si cet acte est protégé au titre du secret de la défense nationale, la juridiction peut demander sa déclassification et sa communication en application de l’article L. 2312-4 du présent code.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.