El Pais : Recette pour organiser un boycott sur Internet au Maroc

Dans un article paru ce matin sur El País, le journaliste espagnol Francisco Perejil analyse les causes du succès de la campagne de boycott organisée au Maroc contre les sociétés Afriquia, Sidi Ali et Centrale. Voici le texte intégral de l’article :

Recette marocaine pour organiser un boycott sur Internet

Une campagne citoyenne contre trois grandes marques unit Facebook au mécontentement social

Les sociologues et les analystes n’arrêtent pas de se demander ce qui s’est passé au Maroc. Comment est-ce qu’une campagne anonyme lancée le 20 Avril contre trois grandes marques (lait Centrale, eau Sidi Ali et stations de services Afriquia) a eu un tel succès? Certaines de ces marques ont déjà été boycottées dans le passé. Cependant, jamais une campagne anonyme sur Facebook n’avait connu un tel succès.

Le pouvoir de Facebook au Maroc ne suffit pas à expliquer le phénomène. Un éditorialiste du site digital Yabiladi a parlé de la clé du succès comme s’il s’agissait d’un tajine, un plat très connu en Afrique du Nord: « Mettez quelques herbes du Rif [où il y a un peu plus d’un an ont éclaté des manifestations réprimées avec des centaines de jeunes en prison], quelques gouttes d’eau Zagora [où il y avait aussi des manifestations en raison de la mauvaise gestion des eaux, et des dizaines de détenus] (…) Saisonner le tout avec l’inflation et le chômage et laisser en ébullition avec les charbons ardents de Jerada [ville minière du nord-est du pays où il y a eu aussi des protestations et des dizaines de détenus] « .

L’éditorialiste assume qu’il n’y a pas de rationalité dans les consignes du boycott, « il n’y a aucun objectif à long terme, ni tactique ni stratégique, ni organisation ». Finalement, l’auteur cite Zygmunt Bauman. Le sociologue polonais pourrait très bien comprendre une protestation liquide, insaisissable, où l’individualité prévaut sur le collectif. Il y a eu une victoire du consumérisme, plus que de la citoyenneté.

Tags : Maroc, boycott, Afriquia, Sidi Ali, Danone, Centrale

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*