Embouteillage au quai de phosphate de El Aaiun occupé

En quelques jours, ce début octobre, plus de 100 000 tonnes de phosphate sahraouis ont été expédiées loin du territoire colonisé. Les phosphates ont été extraits et vendus par l’occupant, le Maroc, à son propre profit. En septembre, les navires Ultra Dynamic et Ultra Crimson, avaient déjà emporté une quantité similaire de phosphates sahraouis. Un suivi attentif des informations internationalement disponibles, ainsi que des contrôles de visu ont permis à Équipe Média d’établir les présents constats.

Le 3 octobre 2017 le bateau Glovis Madrid. imo 9610999, pavillon Singapour, en provenance de Bremen, est arrivé à El Aaiun. Son tirant d’eau était alors de 6,7 m et son maximum possible de 12,85m, son port en lourd 56 605 tonnes.

Le vraquier chargé de phosphate est reparti dans la nuit du 5 au 6 en direction du canal de Suez, qu’il est estimé atteindre le 15 octobre prochain. Son tirant d’eau était alors de 12,9m.

Selon les informations qu’Équipe Média a pu trouver, son propriétaire est  PST Management de Singapour, et son gestionnaire Pacific International Lines de Singapour.

Le soir du 4 octobre, le Panagiotis,(ex MaverickGunner), Imo 9461063, pavillon des îles Marshall, en provenance de Hadera (Israël) est arrivé au large de El Aaiun avec un tirant d’eau à 7m. Son port en lourd est de 80 717 tonnes. À son départ d’El Aaiun le 8 octobre, chargé de phosphates, son tirant d’eau était de 11m. Il se dirige vers South West à la Nouvelle-Orléans, Usa.

En 2002, l’avis juridique du Secrétaire Général adjoint des  Affaires Juridiques du Conseil de Sécurité de l’ONU, Hans Corell, prévenait déjà que les activités d’exploration et d’exploitation, si elles continuaient à être menées à bout sans répondre aux intérêts et désirs du peuple du Sahara Occidental, iraient à l’encontre des principes juridiques internationaux applicables aux activités concernant les ressources minérales dans les Territoires non autonomes.

En décembre 2016, la Cour de Justice de l’Union Européenne nous a rappelé une réalité qui semblait oubliée. Elle a décidé en seconde instance que l’accord de libéralisation entre le Maroc et l’Union Européenne n’était pas applicable au territoire du Sahara Occidental vu qu’il s’agit d’un territoire non autonome devant exercer librement son droit à l’autodétermination, un territoire avec un statut séparé et distinct, et vu le principe relatif des traités selon lequel les accords ne doivent ni nuire ni profiter à des sujets tiers sans leur consentement. C’est-à-dire, les considérants de la sentence concernent n’importe quel contrat d’achat avec le Maroc de produits du Sahara Occidental.

 Seul l’accord des autorités sahraouies, soit le Polisario, rend possible l’exploration ou l’exploitation de ces ressources. C’est-à-dire que les entreprises qui exploitent ou utilisent les phosphates peuvent être désormais poursuivies devant les tribunaux.

Au début de cette année, un bateau chargé de 55 000 tonnes de minerai de phosphate en provenance du Sahara Occidental a été arrêté par la justice sud-africaine, après l’alerte du caractère illégal de sa cargaison. La procédure ayant été jugée recevable, et le procès légitime, l’OCP, exploitant marocain des phosphates sahraouis, a décidé d’abandonner sa défense de la cargaison, peinant probablement à trouver des arguments justifiant son pillage.

En juin dernier, WSRW, observatoire international des ressources du Sahara Occidental a publié un rapport dans lequel se trouvent tous les navires qui ont chargé et emporté du phosphate sahraoui depuis El Aaiun, pour la période du 1er janvier 2016 au 9 juin 2017. S’y trouve aussi une estimation des quantités transportées, ainsi que les informations administratives. (http://www.wsrw.org/a111x3929)

Au moment de la publication de cet article, le SBI Tango, Imo 9714707, pavillon des Îles Marshall, port en lourd de 61 192 t, est amarré au quai de chargement de phosphate à El Aaiun. S’il charge lui aussi plus de 50 000 t, cela fera plus de 150 000 tonnes de phosphate expédiés du port d’El Aaiun en une semaine.

La haute surveillance militaire et policière du port d’El Aaiun par le Maroc rend difficile le travail des journalistes, qui n’ont pas l’autorisation d’y accéder pour photographier ou enquêter.

ÉquipeMédia

El Aaiun, Sahara Occidental occupé

Le 11 octobre 2017

11 Comments

  1. Maroc pluriel

    Le Maroc est chez lui et il exploite sa terre, votre bla bla on s’en fou, et au cas où vous voulez vous battre on vous attend bande de chiens.

    • Le Maroc pluriel l’est juste dans ta boite a poux, Mais en réalité le Maroc est rendu singulier sur la scène internationale, grâce à la politique improvisée, du régime sclérosé basée sur la corruption ,et les ruses, et avant de menacer pour battre qui que soi assures toi que t’as les moyens et la capacité pour le faire ,je te conseillerai de jeter un coup d’œil sur le rang militaire du pays, sais-tu que juste l’Éthiopie ou l’Angola peut malmener notre militaire, parlons même pas de notre voisin a l’Est il nous mangera tout cru . C’est la tête sur les épaules qui parle pas des sentiments pseudo patriotiques d’adolescent. Le roi des pieuvres et sa mafia ont transformé le lion de l’atlas en souri.
      http://www.atlasocio.com/classements/defense/puissance-militaire/classement-etats-par-puissance-militaire-monde_2016.php

  2. Et alors?…on est chez nous et on fait ce que l’on veut avec qui on veut.
    Nos compatriotes sahraouis profitent pleinement des retombés du phosphate contrairement aux séquestrés de Tindouf. Pour 1 dirham de recette, l’état marocain en réinvestit 7 dans cette région. Vos mensonges n’emballent plus personne, vous prenez l’exemple de l’Afrique du sud mais vous ne mentionnez pas les revers du polisario en France, en Espagne, aux pays bas, au Panama ou vos sbires sont repartis déboutés la queue entre les jambes.

  3. Pour Rifiano ,Rappelez-vous de ce jours ,le régime du roi du pieuvres va perdre le Maroc ,incluant le Sahara, c’est le phénomène du lévrier gourmand qui veut chasser les deux lièvres il a fini bredouille ni l’un ni l’autre .et l’autre raison c’en est une financière ,le Maroc est en faillite ,il emprunte pour payer des anciens emprunts ,et la leçon de l’URSS est récente ,la finance, la finance et la finance ,c’est l’economie,quand t’as 165000 candidats(plusieurs entre eux avec doctorat) dans un concours pour 5500 postes de police(voyous du roi des pieuvres) t’as un très grave problème.si on se fie à ton affirmation « Pour 1 dirham de recette, l’état marocain en réinvestit 7” les $ 7 milliards par année pendant 40 ans ne viennent pas du néant ni de surplus ,sont au dépend du rif ,l’atlas, Chaouia et des autres régions qui sont dans le collimateur de la pauvreté abjecte, conclusion le lévrier a manqué son coup.
    https://www.republiquedumaroc.com/aujourdhui/
    https://www.republiquedumaroc.com/bilanduroi/
    https://www.republiquedumaroc.com/prodterror/

  4. Maroc pluriel

    Le Maroc est pluriel ton bla bla à 1 dinar qui ne vaut même pas le papier sur lequel est imprimé on s’en fou, le principal c’est que le Maroc est dans son Sahara et on exploite tous le phosphate le poisson etc.
    Et pour mémoire Amgala et la guerre des sables on vous a massacré et on vous attend bande de chiens.

  5. Anti slavery ton blabla on s en balance ce qui compte c est la réalité du terrain on profite de nos régions du sud poisson phosphates c est la différence entre nous le pragmatisme marocain et le nationalisme algériens vous vivez de rêves nous on vit dans nos terre riche pour l éternité bientôt vous deviendrez plus riche en papier bien sûr quand la planche à billet va marche tient le fmi a revu à la hausse les richesse du maroc avec toute ses exportations , en fin de compte l algerien c est un marocain rate

    • A jb La différence entre moi et tes semblables moi je défends le Maroc en tant que Marocain par contre vous, vous défendez le régime marocain corrompu en tant qu’esclaves, alors vos fabulations et vos cachettes derrière l’excuse de l’Algérie est futile avec moi, changez de tactique, s’en est rendu ridicule, continuez à pousser le pays dans le ravin, bandes d’idiots. Le Maroc est coincé il s’est fait prendre dans sa trappe, rendez-vous à l’évidence, que le problème est à Rabat pas ailleurs. D’autant plus si nos voisins de l’est sont si méchants que ça, pourquoi le roi des pieuvres, ça fait longtemps qui plaide pour ouvrir les frontières entre les deux pays ?, alors poser la question c’est y répondre, les esclaves se font chanter la pomme par le roi des pieuvres et sa mafia. Alors bandes d’esclaves arrêtez de somnambuler.
      JETES UN COUP D’OEIL SUR LES EXPLOITS DU REGIME QUE TU DEFENDS.
      https://www.republiquedumaroc.com/aujourdhui/
      https://www.republiquedumaroc.com/bilanduroi/
      https://www.republiquedumaroc.com/prodterror/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*