EMCDDA : Le Maroc développe les plants de cannabis en dopant la teneur du THC

Selon le rapport 2018 de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA), le Maroc a introduit au marché de cannabis e plants à forte teneur en principe actif et de nouvelles techniques, ainsi qu’une production de résine à base de nouvelles plantes hybrides ou à souches multiples.

« L’analyse des tendances parmi les pays qui procèdent à des notifications systématiques montre une augmentation majeure de la teneur en principe actif (tétrahydrocannabinol, THC) pour l’herbe comme pour la résine de cannabis depuis 2006. La teneur en principe actif de ces deux formes a augmenté jusqu’en 2013 », souligne EMCDDA. « Depuis lors, ajoute-t-il, la teneur de l’herbe s’est stabilisée tandis que celle de la résine a continué d’augmenter. Les facteurs expliquant cette augmentation de la teneur en principe actif de la résine incluent l’utilisation de techniques de production intensive en Europe, l’introduction au Maroc de plants à forte teneur en principe actif et de nouvelles techniques, ainsi qu’une production de résine à base de nouvelles plantes hybrides ou à souches multiples. Selon les données disponibles, tandis qu’en moyenne, la résine affiche une teneur en principe actif plus élevée que l’herbe, toutes deux sont vendues à des prix similaires ».

Selon la même source, le Maroc reste le premier producteur et exportateur de cannabis vers l’Europe, malgré que la résine de cannabis est de plus en plus produite dans le vieux continent.

 

Tags : Maroc, drogue, cannabis, haschich, marijuana

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*