Emmanuel Macron : 14 choses que vous ignorez sur lui

Alors qu’on célèbre le 14 juillet, les yeux sont rivés sur le couple Macron arrivé au pouvoir le dimanche 7 mai 2017.

Mais connaissez-vous vraiment Emmanuel Macron ? Avant d’être élu à la tête du pays, il a multiplié les carrières, d’écrivain à banquier, de ministre de l’Economie à philosophe… Découvrez les secrets du nouveau locataire de l’Elysée.

1. C’est un pianiste hors pair

Plus jeune, Emmanuel Macron suivait des cours de solfège et de piano au conservatoire d’Amiens. À force de travail, il finit même par y obtenir le troisième prix de l’établissement. Selon le journal Le Monde, lors de son passage au gouvernement en tant que ministre de l’Économie, il était surnommé par ses collègues le « Mozart de l’Élysée ».

2. Il a failli être acteur

Les heures de pratique ont failli porter leurs fruits en ce qui concerne la carrière cinématographique du jeune Macron. En effet, pendant sa jeunesse, le candidat à la présidentielle a passé plusieurs castings pour des rôles, dont notamment un dans un film avec l’illustre Jean-Pierre Marielle, sans avoir été retenu. Cette information a été révélée par un ancien camarade de classe au Parisien Magazine.

3. Il est passionné de philosophie

Lors de ses études, Emmanuel Macron a fait son DEA de philosophie avec comme sujet principal l’intérêt général. Ses travaux s’étendent notamment à la philosophie du droit d’Hegel. Plus tard, il deviendra l’assistant personnel de Paul Ricoeur, connu et reconnu comme l’un des plus grands philosophes français du XXe siècle.

4. Et voulait devenir écrivain

Bien avant de se lancer en politique, le jeune Emmanuel Macron avait un faible pour la littérature. Il affirmait d’ailleurs, en février dernier lors d’un entretien à L’Obs, qu’il avait à l’époque pour « unique vocation » de devenir écrivain. Jean-Baptiste de Froment, ancien camarade de classe du nouveau président, raconte : « Il avait commencé à écrire un livre ambitieux. L’histoire se passait en Amérique du Sud, c’était épique. Le roman faisait déjà une centaine de pages, l’univers y était construit. »

5. Il était très en vue chez Rothschild

Arrivé chez Rothschild & Co en 2008, Emmanuel Macron s’y fait remarquer dès avril 2012 grâce à un coup très important. En effet, il conclut le rachat de la marque Pfizer par la célèbre multinationale Nestlé, une transaction qui se chiffre à plus de 9 milliards d’euros. Un deal réussi grâce à la relation de confiance qu’il a construit avec Peter Brabeck, ancien directeur de Nestlé, et réputé « vraiment pas commode ». « Il séduirait une porte de prison » dit de Macron l’un de ses anciens collègues de chez Rothschild dans Le Figaro.

6. Il a un coach vocal chanteur d’opéra

Depuis qu’il a fait la une de tous les JT en s’époumonant dans son micro à la fin de son meeting à Paris le 10 décembre dernier, Emmanuel Macron a fait appel à un professionnel. C’est L’Opinion qui révèle qu’il a pris des cours avec Jean-Philippe Lafont, un chanteur d’opéra toulousain. Dans leur contenu, ces séances consisteraient à travailler sur le souffle, lire un texte en essayant de ralentir, insister sur un mot, réfléchir aux liaisons ou encore chanter un texte ou le mimer.

7. Il était en cours de théâtre avec la fille de Brigitte Macron

Lors de ses années au Lycée de la Providence à Amiens, il participe à des cours de théâtre. C’est à cette époque qu’il tombe amoureux de sa professeure de français, Brigitte Trogneux. Mais ce que l’on sait moins, c’est que la fille de Brigitte (alors âgée de 16 ans, tout comme Emmanuel Macron, ndlr) prend également part aux cours de théâtre. Ironie du sort, ce n’est pas avec la fille mais bien avec la mère qu’il finira par se marier.

8. Sa grand-mère est décédée dans ses bras

Emmanuel Macron est depuis toujours très proche de sa grand-mère qu’il appelle « Manette ». Certains de ses proches décrivent cette relation comme étant « inédite, d’une force extrême. » Mais en avril 2013, il reçoit un appel en urgence de sa mère : « Il était à l’Élysée, il a tout de suite foncé dans une voiture pour la rejoindre. Elle est morte dans ses bras. »

9. Il était dans la même école que Laurent Delahousse

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le journaliste et l’homme politique de 39 ans ont tous les deux fréquentés la même école : le Lycée de la Providence à Amiens. Il faut dire que l’établissement privé jésuite est particulièrement apprécié de la bourgeoisie locale.

10. Il adore le vin rouge

Lors d’un entretien accordé au magazine spécialisé Terre de Vins, Emmanuel Macron s’est confié quant à ses goûts concernant la boisson alcoolisée : « Pour moi, le socle, c’est mon verre de vin de Bordeaux » a-t-il affirmé, signifiant au passage sa préférence pour le rouge comparé au blanc. Selon plusieurs sources, il tiendrait ça de ses grands-parents.

11. Il a été présenté à François Hollande par Jacques Attali

Emmanuel Macron rencontre François Hollande en 2006 par le biais de… Jacques Attali ! « Il l’a présenté au futur président au cours d’un dîner, en 2007, et le choisit pour être rapporteur général adjoint (puis membre) de sa Commission pour la libération de la croissance française » peut-on lire dans les colonnes de L’Express. Dithyrambique à son sujet, celui qui a été conseiller de François Mitterrand va même jusqu’à dire que des hommes d’une telle envergure, « on n’en voit pas un comme ça tous les dix ans ».

12. Sa relation avec Brigitte n’a pas plu à sa famille

Si aujourd’hui tout semble aller pour le mieux pour le candidat et sa femme, les débuts de leur relation n’ont pas été faciles, notamment en ce qui concerne sa famille à lui, qui aurait eu beaucoup de mal à accepter la différence d’âge.

« Quand ils ont appris cette relation, les parents d’Emmanuel Macron n’ont pas sauté de joie, c’est certain, ils ont même tenté de la freiner. À l’époque, les parents d’Emmanuel décident de rencontrer Brigitte et de lui demander de ne plus voir leurs fils jusqu’à sa majorité », raconte Anne Fulda à France Info, auteure du livre Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait (Plon). « Vous ne vous rendez pas compte ! Vous avez déjà votre vie, lui, il n’aura pas d’enfants » aurait notamment lancé la maman de Macron à Brigitte.

Quelque temps plus tard, le futur leader d’En Marche sera envoyé faire ses études à Paris, notamment pour l’éloigner de cette femme plus âgée que ses parents voyaient d’un mauvais œil. « Ça a été un déchirement, mais on n’a pas rompu le fil » a avoué Brigitte Macron à nos confrères de Paris Match.

13. On dit de lui qu’il est « un très gros bosseur »

Lors de son meeting à Lyon le 4 février dernier, il a écrit 27 versions différentes du discours qu’il allait prononcer. Finalement, « il a envoyé trois versions totalement différentes à ses proches six heures seulement avant son meeting. À la fin, nous étions perdus », indique l’un de ses proches au JDD. Et ce n’est pas la première fois que ce genre de bruit de couloir fuite. Par exemple, les personnes ayant travaillé à ses côtés le qualifient volontiers de « perfectionniste ». Julien Dray va même plus loin en disant de lui qu’il est « un très gros bosseur, un bourreau de travail. »

14. Son sport favori est la boxe française

Depuis toujours, Emmanuel Macron accorde au sport une place importante dans sa vie. Si lors de son passage à l’ENA il adorait jouer au foot avec ses camarades de promo, son sport favori reste avant tout la boxe française. Le nouveau président de la République en a d’ailleurs fait pendant un certain temps, avant de rendre les gants.

Source : FranceTV info

MadameBuzz

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.