Entretien avec l’Ambassadeur de la Fédération de la Russie au Maroc (29 mars 2013)

Note

A l’Attention de Monsieur le Ministre

 

 Objet : Entretien avec l’Ambassadeur de la Fédération de la Russie au Maroc

               J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que j’ai reçu, ce vendredi 29 mars 2013, à sa demande, M. Boris Bolotine, Ambassadeur de la Fédération de la Russie au Maroc.

              Notre entretien a porté, essentiellement, sur les trois questions suivantes :

 I- Décisions prises par le Sommet de Doha au sujet de la Syrie

              L’Ambassadeur a tenu à partager le désaccord de Moscou avec la décision prise par le Sommet Arabe de Doha au sujet de l’armement de l’opposition syrienne et sa participation  au Sommet.

Pour Moscou, cette décision :

  • est contre la logique du règlement politique de la question et va à l’encontre de l’Accord de Genève sur les principes d’une transition en Syrie, soutenu par la Russie (adopté le 30 juin 2012 à Genève par le Groupe d’action sur la Syrie) ;
  • est une violation du droit international et de la Charte de la Ligue Arabe ;
  • sape le travail de médiation de l’Envoyé de l’ONU et de la Ligue arabe ;
  • renforce la scission et la désintégration de la Syrie.

Le Ministre des Affaires Etrangères russe, Serguei Lavrov estime qu’en optant pour cette décision, la Ligue arabe « renonce à un règlement pacifique et s’oriente vers un règlement militaire ». La meilleure solution est de nouer un dialogue avec toutes les composantes, tandis que » la décision prise met définitivement fin  à cette alternative ».

              En réaction, et après avoir rappelé les fondements de la position marocaine sur la Syrie, j’ai souligné ce qui suit :

1- Le Maroc a toujours soutenu une solution pacifique qui préserve l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie ;

2- A l’instar de la Russie, le Maroc soutient la médiation de M. Lakhdar Ibrahimi et ce, malgré toutes les difficultés qu’elle rencontre;

3- La décision de Doha est le prolongement de ce qui a été arrêté préalablement par le Conseil de la Ligue Arabe au Caire;

  • Cette décision n’est pas juridique mais plutôt politique et reflète le « désespoir » de la Ligue arabe face à la dégradation de la situation humanitaire en Syrie et la léthargie des efforts internationaux pour faire face aux exactions du régime.
  • Le Maroc partage la frustration de la Russie. Il souhaite que Moscou puisse agir pour sortir de cette léthargie et créer une dynamique vertueuse favorable à une solution pacifique qui réponde aux aspirations du peuple syrien et préserve son unité.

II- Prochaine visite du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération à Moscou

Dans le cadre de la visite du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération à Moscou, l’Ambassadeur m’a informé qu’il est en contact avec notre Direction des Affaires Européennes pour fixer la date de ladite visite. Cependant, les dates communiquées par la Direction à savoir le 5 et 6 avril ainsi le 10 et 11 avril 2013, coïncident avec un agenda chargé de M. Serguei Lavrov.

 Dans ce sens, j’ai insisté pour qu’une date entre le 15 et le 25 avril 2013 soit fixée.

 

III-   Organisation du Forum de Valdaï à marrakceh

  • L’Ambassadeur m’a fait part de l’organisation du Forum de Valdaï d’une Conférence internationale à la ville de Marrakech, le mois de mai prochain dans le cadre du Club de discussion international Valdaï, qui regroupera des experts venus de la Russie et du monde entier.

 Nasser BOURITA

 

 

Cliquez ICI pour télécharger ce document

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.