Exclusif : Texte intégral du rapport du SG de l’ONU sur le Sahara Occidental

Les principaux points soulevés dans le rapport:

Paragraphe 72.- La situation des réfugiés sahraouis suscite des préoccupations multiples concernant les droits de l’homme, dont nombre ont trait à la non-réalisation du droit à l’autodétermination ; on peut en voir un exemple dans leur effroyable situation humanitaire ainsi que dans le fait qu’ils ne peuvent accéder aux richesses et aux ressources naturelles du Sahara occidental à l’ouest du mur de sable.

Paragraphe 74. Pendant la période considérée, le Maroc n’a pas autorisé la Mission d’observation de l’Union africaine à retourner à Laayoune et à reprendre sa collaboration avec la MINURSO. Pendant sa trentième session ordinaire, tenue du 28 au 29 janvier à Addis Abeba, l’Assemblée de l’Union s’est prononcée en faveur de la relance du processus de négociation sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et a de nouveau invité les parties à tenir des pourparlers directs et sérieux sans conditions préalables et à coopérer pleinement avec l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies 3 . L’Assemblée a en outre invité instamment le Maroc à autoriser la Mission d’observation de l’Union africaine à retourner à Laayoune.

Paragraphe 80.- En ce qui concerne l’action menée par l’ONU pour régler les questions suscitées par la situation à Guerguerat, je me félicite que le Front Polisario ait répondu favorablement à ma proposition de d épêcher une mission d’experts dans le cadre de ce processus et j’engage vivement le Maroc à reconsidérer sa position à l’égard de cette initiative, afin que les deux parties puissent entamer des pourparlers menés de bonne foi sur la question.

Paragraphe 83.- Les parties violent de façon épisodique la lettre des accords militaires, tout en en respectant l’esprit dans l’ensemble, et elles contactent promptement la MINURSO et le Secrétariat en cas de violations potentielles. Les manquements de longue date finissent cependant par influer considérablement sur l’équilibre du pouvoir militaire et sur l’ONU, ce qui risque d’entraîner une érosion progressive de ses capacités, de son intégrité et de son indépendance apparente.

Paragraphe 84. L’efficacité de la Mission dépend également de sa capacité de mener l’intégralité des activités ordinaires effectuées dans le cadre des opérations de maintien de la paix afin de parvenir à une évaluation indépendante et objective de la situation sur le terrain et des retombées qu’elle pourrait avoir sur la paix et la stabilité au Sahara occidental. Je continue de demander l’appui du Conseil de sécurité à cet égard.

Paragraphe 88. J’exhorte les parties à respecter et promouvoir les droits de l’homme, à régler les questions en suspens en la matière, à resserrer la coopération avec le HCDH et les mécanismes des Nations Unies chargés des droits de l’homme et à faciliter les missions de suivi. Une surveillance indépendante, impartiale, globale et soutenue de S/2018/277 18-05020 17/20 la situation des droits de l’homme est nécessaire pour veiller à assurer la protection de tous les habitants du Sahara occidental.

Paragraphe 89. Le conflit sur le Sahara occidental n’a que trop duré ; il faut y mettre un terme, dans l’intérêt de la population, afin qu’elle puisse vivre dans la dignité, y compris pour les personnes déplacées depuis plus de 40 ans ainsi que pour la stabilité de la région tout entière, qui fait face à bon nombre de problèmes sur les plans politiques, économiques et de la sécurité. À cet égard, les travaux menés par mon Envoyé personnel, la Mission et les organismes des Nations Unies demeurent indispensables.

Texte intégral du rapport

 

Tags : Maroc, Sahara Occidental, Polisario, MINURSO, autodétermination, décolonisation

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*