Le FBI ouvre une enquête sur les dons à la Fondation Clinton

[wzslider] Le Bureau d’enquête fédéral (FBI) a ouvert une nouvelle enquête approfondie sur les dons étrangers octroyés à la Fondation Clinton en échange de faveurs diplomatiques et économiques.

Les agents du FBI de l’Arkansas, où la fondation a été créée ont pris les devants en interviewant un témoin, et envisagent d’approfondir l’enquête les semaines à venir, selon des responsables de cette institution, cités par la presse américaine sous couvert de l’anonymat.

Le témoin interrogé par le FBI, s’est confié à la gazette du Congrès, The Hill, en décrivant la séance de son témoignage comme « extrêmement professionnelle et incontestablement complète « . La nouvelle enquête vise à déterminer d’une façon éclairée, si l’ancienne Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, avait promis des faveurs diplomatiques aux donateurs de la fondation, présidée par son mari Bill Clinton. Le Maroc a été l’un des plus grands donateurs avec 28 millions de dollars offerts à la fondation, selon les révélations du quotidien Daily Caller. Alors que la campagne électorale de 2016 tirait à sa fin, le scandale des dons marocains a largement éclaboussé la candidate démocrate. Selon le site américain, la fondation Clinton aurait reçu 15 millions de dollars de la part du Roi du Maroc, Mohamed VI, pour assouplir la politique des restrictions imposées par le gouvernement des Etats-Unis aux investissements américains au Sahara Occidental en raison de l’occupation illégale de ce territoire.

L’argent accordé à la fondation, à l’époque où Hillary Clinton était secrétaire d’Etat, a permis à la compagnie publique marocaine OCP (Office chérifien des phosphates) d’intensifier son exploitation controversée des ressources minières du Sahara Occidental occupé. Hillary Clinton aurait également tenté avec Lisa Jackson, l’ancienne chef de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), de fermer une grande compagnie américaine de production de phosphate, Mosaic Compagny, basée en Floride au nom de prétextes environnementaux. La fermeture aurait en fait profité à l’OCP afin qu’il développe ses activités en Floride en récupérant les parts de marché de Mosaic, selon la même source. Les montants dévoilés par Daily Caller, en pleine campagne électorale, s’ajoutaient aux révélations de Wikileaks qui a fait état d’un don de 12 millions de dollars attribués par le Maroc à la Fondation afin de pouvoir héberger l’édition 2015 de la conférence annuelle de la fondation à Marrakech.

Un million de dollars supplémentaire a été versé par OCP pour couvrir les frais de la conférence. Le porte-parole d’Hillary Clinton, Nick Merrill, a dénoncé vendredi la réouverture de l’enquête en affirmant que l’action du FBI et du département de la Justice visait à détourner l’opinion publique des enquêtes sur le supposé piratage de la campagne présidentielle par les Russes.

Source

Comments are closed.