Gabon : Un retour triomphant pour Jean Ping

Après une tournée européenne de plusieurs semaines, l’opposant gabonais Jean Ping, a au cours de son séjour occidental rencontré plusieurs personnalités. Des membres de l’Union européenne à certains médias en passant par des représentants de l’ONU, le président « élu » comme il ne cesse de le revendiquer, a eu un programme bien fourni. De retour au Gabon, ce mardi, une foule en liesse l’y attendait « rameaux » à la main. 

Un retour digne de celui d’un véritable héros de la nation. Une foule de plusieurs centaines de sympathisants attendait leur président. « Jean Ping Président ! », scandaient les personnes venues acclamer celui qui a eu la faveur de leurs votes au soir du 27 août 2016. « Une marée jaune » pour Jean Ping, de l’aéroport international Léon Mba de Libreville au QG de l’opposant sis au quartier Les Charbonnages. Une marche qui va être interrompue par l’intervention des forces de police, qui vont disperser les foules à coup de gaz lacrymogène.


Une énième intervention musclée des forces de l’ordre que dénonce le camp Ping, pour qui, le pouvoir en place n’a de cesse de réprimer et oppresser toutes formes de manifestations issues de l’opposition gabonaise.
Déjà, au soir de la proclamation des résultats, par la commission électorale, le 31 août 2016, des émeutes avaient éclaté dans la capitale gabonaise, de nombreux cas de blessés, morts et disparus avaient été enregistrés. Là déjà, le camp de l’opposition dénonçait une forme d’oppression digne d’une véritable dictature.


L’opposant Jean Ping, continue de revendiquer sa victoire aux dernières élections, élections qu’il prétend avoir remportées, mais qu’Ali Bongo lui a arrachées « au prix du sang des citoyens ». L’ex-président de l’Union Africaine et ex-ministre sous le régime du père Bongo, n’entend pas arrêter son combat qu’il dit pouvoir « poursuivre jusqu’à la mort ». Pour lui, il en est certain : « Ali Bongo partira ».

NegroNews

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.