Maroc, Uncategorized

Les généraux de l’armée marocaine touchent des commissions pour les achats d’armes

Les généraux de l’armée marocaine n’ont pas assez avec tout ce que la monarchie leur a laissé : les gains de la pêche au Sahara Occidental, la gabegie, le trafic de tous genres. Ils exigent une commission aux sociétés de fabrication d’armes.
Dans un email envoyé le 11 avril 2012, Claude Christian Koporossy, directeur de ventes de la société italienne Rheinmetall Italia S.p.A. informe son collègue des exigences du Général de Division Mohammed Tamdi, Chef du 4e Bureaux Interarmes des Forces Armées Royales du Maroc.
Selon lui, le général met la commission des ventes en haut de 20% à 35%. Le responsable italien signale la société ne peut payer ces montants en raison de la « crise » traversée par l’entreprise italienne.

D’autre part, le marchand d’armes italien propose de vendre aux marocains du matériel de surveillance anti-aérienne usagé au prix du neuf.

Le canon Oerlikon KBA 25mm

Voici le texte intégral de l’email:
« En annexe le fax que j’ai envoyé ce matin au Général pour proposer une présentation des possibilités que nous pouvons offrir pour améliorer notre arme KBA de 25mm en particulier en ce qui concerne la sécurité. Bien évidemment j’aimerai bien par la même occasion rencontrer le Général pour faire le point aussi sur les autres projets que nous pourrions avoir, en particulier sur le matériel Skyguard usagé que nous pourrions leur vendre.
Autre chose, la derniére fois quand on l’a rencontré, il était vivement remonté contre nous quand nous avons abordé la question des commissions; Selon ses propos, nous avons failli à nos promesses, et que ses amis de Rabat éxigent maintenat 35% au lieu des 20% sinon rien. Eric, nous sommes trés mal partis dans les négociations avec lui; Toi qui connais bien leur mentalité, essayes de le convaincre, dis lui que les commandes se font rares et que la société traverse une période de crise. Je compte sur toi.
Fait moi savoir quand nous pouvons prévoir la rencontre ».

Télécharger la lettre de la société Rheinmetall

6 Comments

  1. Ahmed El Fassi

    Ceci n’arrive qu’au Maroc! Il n y a aucun contrôle dans les institutions du pays. Les grands cadres sont intouchables, c’est la mentalité des pays sous développés et du tier monde, c’est honteux!!!

    • Ce Général Med. Tamdi en particulier est connu pour la fortune qu’il s’est faite en très peu de temps depuis qu’il a été confié ce poste de chef du 4 eme bureau interarmes, logistiques et achats militaires du Maroc. C’est honteux…

      • Mounir Majidi

        Je connais son fils Chihab Tamdi – le salafiste, quelqu’un qui a investi gros (des milliards d’Euros) en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabs et en Chine, sans oublier le Maroc bien-sur.
        Voila comment ca marche: Le père exige une commission aux sociétés de fabrication d’armes internationales qui va jusqu’à 35% du montant global de la transaction, et le fils l’investi dans des projets à milliards, à l’étranger, hors vue des curieux. C’est la meilleur formule pour éviter trop de questions dérangeantes… lol

  2. Sasia BOUDI

    Ils sont tous les mêmes, mais celui-ci est un cas spécial. Il devient un « Semssar » pas un Général de l’Armée. Mais ces gens doivent être contrôlés par leur patron, le Chef Suprême, chose qu’il ne fait pas!!! Un système corrompu jusqu’à l’os malheureusement.

    • Non madame, il faut bien vous renseigner, le chef Suprême n’a rien à faire dans cette histoire de vol de ce général Tamdi Mohamed, c’est pour ca qu’il l’a viré de son poste militaire dans les années passées. Le patron a constaté que c’est un militaire qui n’est pas digne de confiance et il l’a mis à la porte à la première occasion

  3. Le « Militaire » Mohamed Tamdi est un grand spécialiste en la matière de Détournement de Fonds des FAR. Il a fait bcp de mal au sein l’Armée du Maroc… très connu dans ce domaine, un vrai fauve affamé!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*