Quand Hany Abdelaziz sabote le travail de l’ambassadeur Ross

Rabat, Maroc.- Le Chef la MINURSO, la mission de l’ONU au Sahara Occidental, l’égyptien Hany Abdelaziz, viole le principe de neutralité en se livrant à des confidences avec un fonctionnaire marocain. Plus grave encore, il sabote le travail de son collègue, l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara Occidental, M. Christopher Ross. Il faut dire que le diplomate américain n’avait pas la tâche facile. Il était entouré de fonctionnaires recrutés par le Maroc.

Au niveau de la MINURSO, Hany Abdelaziz critique son travail en présence des responsables marocains

Au Secrétariat, une taupe livrait aux marocains les documents confidentiels concernant le Sahara Occidental.

A Genève, Anders Kompass et Mazin Abushanab transmettait des informations confidentielles à l’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Hilale.

A Paris, la France s’est érigé en premier défenseur des intérêts du Maroc et elle a bloqué toute ses tentatives de faire avancer le processus de paix.

 

TEXTE INTEGRAL D’UN ENTRETIEN AVEC HANY ABDELAZIZ

 

Note

A

Monsieur le Ministre

 

Objet : Question nationale/ Entretien avec M. Hany Abdelaziz, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Chef de la MINURSO.

            J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que j’ai reçu, hier, à sa demande, M. Hany Abdelaziz, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Chef de la MINURSO, qui a communiqué, lors d’un déjeuner de travail avec les Ambassadeurs à Rabat du Groupe des Amis sur le Sahara, organisé par l’Ambassadeur du Royaume Uni à Rabat, les éléments ci-après :

  • La rencontre avec les Ambassades des Groupes des Amis s’inscrit dans le cadre de la préparation du rapport du Secrétaire Général sur le Sahara marocain, prévu en avril 2011.
  • La situation au Sahara marocain est calme;
  • Il est préoccupé par la situation sécuritaire dans la région, y compris pour le personnel de la MINURSO, suite aux enlèvements qui ont lieu dans les camps de Tindouf ;
  • La MINURSO note une montée du terrorisme et du trafic des organes humains,
  • Le contexte régional a connu, l’an dernier, des évolutions en relation avec le printemps arabe;
  • L’Algérie maintient un profil bas, après avoir accumulé des erreurs dans sa gestion diplomatique des crises ivoirienne et libyenne ;
  • La coopération entre la MINURSO et les autorités marocaines est excellente et la mission jouit d’une liberté de circulation et d’un accès total à tout le territoire ;
  • Le Maroc a réussi contenir les évènements de Dakhla d’une « manière intelligente » ;
  • Le prochain rapport du Secrétaire général sera purement factuel ;
  • La MINURSO est une mission politique et n’a pas de mandat pour suivre les questions liées aux droits de l’Homme ;
  • Il convient avec le Maroc pour que Ross doit se concentrer sur les fondamentaux des résolutions du Conseil de Sécurité  au lieu de se diriger vers le périphérique.
  • Hany Abdelaziz ne partage pas l’opinion de M. Ross, qui cherche à instrumentaliser la question des droits de l’homme ;
  • Ross participera à la réunion sur les CBM, prévue à Genève les 24 et 25 janvier courant ;
  • Aucune solution au différend ne sera possible tant que l’Algérie ne se mettra pas à la table des négociations en tant que partie .

 

Pour télécharger le document original, cliquez ici

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.