La Russie dénonce les trafics des généraux marocains au Sahara Occidental

Une affaire que la France de Sarkozy et ses médias ont étouffé. Les russes ont soulevé lors de la conférence ministérielle du G8, célébrée à Deauville  et consacrée au narcotrafic, la question du trafic de cocaïne au Sahara Occidental que les généraux marocains et leurs bateaux ont converti en point névralgique pour les réseaux de trafic sud-américains.

Le trafic de drogue opte pour la direction européenne

PARIS, 11 Mai 2011, ITAR-TASS.- Ces cinq dernières années, le trafic de cocaïne s’est déplacé sur l’axe européen, ce qui a augmenté de trois ou quatre fois la consommation de cette drogue en Europe, a déclaré mercredi le directeur du Service fédéral de contrôle des stupéfiants, Victor Ivanov, dressant le bilan de la discussion à la conférence ministérielle du G8, consacrée au narcotrafic.

« Nous avons vu apparaître des centaines de nouvelles filières qui passent, depuis l’Amérique latine via l’Afrique, vers l’Europe. Le Sahara Occidental s’est doté de son propre réseau de trafiquants de drogue. La route de la cocaïne et, avec allant à sa rencontre, la route de l’héroïne, forment en se rencontrant un mélange explosif où fusionnent ensemble la drogue, le crime et le terrorisme », a dit Ivanov.

« Le marché de la cocaïne est évalué à ce jour, sur le continent américain, à 37 milliards de dollars, et en Europe, à 33 milliards », a dit le chef du service antidrogue russe.

La prochaine rencontre, le 26 et le27 mai à Deauville, du G8,examinera pour la première fois les problèmes toxicomaniaques.

Le chef du service antidrogue russe a salué et apprécié les efforts déployés par la France, le pays qui assure la présidence du G8, en vue de former une coalition de lutte contre le trafic de drogue. Le sommet de Deauville, pense Victor Ivanov, « pourra entrer dans l’histoire de lutte contre le trafic de drogue ».

De l’avis d’Ivanov, la rencontre ministérielle à Paris « a été un franc succès ». Le problème urgent a réuni, pour discussions, les délégations de 24 pays et de 12 organisations internationales.

Ivanov estime à 994 tonnes les fournitures totales de cocaïne depuis l’ Amérique du Sud vers l’Amérique du Nord et l’Europe, et à 820 tonnes, le trafic de l’héroïne afghan. Il faut également mettre en cette même ligne de compte les 15.000 tonnes d’opium, actuellement gardées, dans les entrepôts secrets en Afghanistan.

ITAR-TASS, 11 mai 2011

 

Tags : Maroc, Sahara Occidental, trafic de drogue, cocaïne, G8

 

2 Comments

  1. La fortune du roi du Maroc est nase sur se trafic international de drogue………

  2. G.I.P groupement d’intérêt public (forme juridique) ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupement_d%27intérêt_public

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*