Sahara Occidental, Uncategorized

Le cabinet Communication & Institution au service de la DGED marocaine

Olivier Le Picard et Gaetan De Royer sont les responsables de la société de conseil en lobbying « COMMUNICATION & INSTITUTION », sise au 105 Boulevard Haussmann 75008 Paris.

Cette société sert, depuis plusieurs années, de couverture aux activités de la DGED marocaine en France, activités dirigées contre l’Algérie et le Polisario, sous forme de campagnes médiatiques hostiles.

Des documents récupérés dans une des boites mails, utilisées par Mourad El ghoul, Chef de cabinet du tortionnaire Yassine Mansouri, ont permis d’apprendre que les responsables de cette société travaillent depuis 2005 directement avec la DGED – le bureau marocain de renseignement extérieur – sous les clauses d’un contrat appelé « Programme de communication Institutionel en France pour le Royaume du Maroc ». (Voir document)

Monitoring sur l’Algérie” est le nom de code donné par la societé de lobbying “Communication & Institution” au travail visant à déformer l’image de l’Algérie et du Front Polisario et édulcorer celle du Maroc en France et ailleurs. (Voir le cas l’activiste des droits de l’Homme Aminatou Haider)

Ils facturent aussi le “monitoring presse (alertes, commandes de vidéo et pages de textes)”, les “frais correspondant au sondage réalisé par TNS Sofres”, la “revue de presse quotidienne ” et la “mission assistance conseil”, toute une panoplie de services pour lesquels ils touchent des sommes faramineuses (Voir factures).

Les deux lascars recevaient des directives de Mourad El Ghoul, ainsi que de Mohamed Bellahrach, Laarbi Bouchaara, Youness Idrissi et Salem Mrani.

A l’instar de tous les français qui faisaient du lobbying pour Mohammed VI, ils étaient récompensés aussi avec des “luxueux” tours dans les villes touristiques du Maroc où ils pouvaient, en toute liberté, s’adonner aux pratiques interdites à l’Hexagone (tourisme sexuel, pédophilie, adultère, etc).

Ils étaient aussi invités à participer aux festivités du trône, aux rendez-vous sportifs tels que les Trophées de Golf Hassan II ainsi qu’aux festivals de cinéma de Marrakech où ils étaient logés dans les hôtels les plus huppés du royaume.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*