Le Juif n’est solidaire qu’avec le Juif même s’il est né au Maroc

« …Que pensez-vous du juif marocain, monsieur Saïd Kamal ? Demanda un étudiant âgé à peine d’une vingtaine d’années, les yeux, les joues flasques

et les paupières flétries. Croyez-vous que le juif marocain agit dans l’intérêt du Maroc ? Croyez-vous qu’il est solidaire avec ses frères de confession musulmane ?

Le journaliste Saïd Kamal, entouré d’un groupe d’étudiants barbus au regard agressif, répondit sans hésiter :

– Détrompez-vous ! Le Juif n’est solidaire qu’avec le Juif.

– Même s’il dit que le Maroc est sa patrie ? reprit l’étudiant.

– Le juif, dit le journaliste, considère comme sa patrie le pays où il est né, que ça soit le Maroc, la France, la Russie, ou les Etats-Unis, mais il garde ses distances de la population non juive qui l’entoure.

– Pourquoi ?

– Sa religion s’y oppose, autant que son orgueil. Il naîtra juif, restera juif toute sa vie et mourra juif.

– Mais alors ? Et celui qui se reconvertit à l’Islam ?

– Qu’il se reconvertisse en n’importe quelle croyance, qu’il change officiellement de nom et de patrie, le Juif ne cessera en aucun cas d’appartenir à  la religion hébraïque. Endoctriné par le sionisme, il servira toujours Israël en toute âme et conscience… Musulmans et Chrétiens resteront pour lui toujours des ennemis naturels à combattre…

Saïd Kamal dont le discours et les écrits étaient applaudis par l’opposition et vus d’un mauvais œil par le pouvoir, continua son discours :

– Les Juifs, calculateurs, se coalisent toujours au dominant pour exterminer le faible et font tout pour faiblir le puissant… Regardez ce qui se passe aujourd’hui !…

Rusés et prévoyants, dans leur résolution de briser la résistance et la volonté du monde musulman, acharnés dans leur détermination de

raser complètement la race arabe du globe et d’intimider les autres peuples, les sionistes dressent contre le monde entier le géant américain, qu’ils tirent par le

bout du nez, comme un gros chien stupide … » 

Extrait du « Miel de la haine » de Abderrahmane Zenati.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*