Le Sénégal qui triche !

Des mômes pris en flagrant délit de triche et voilà tout un peuple en émoi. Des personnes s’en émeuvent à s’arracher les cheveux. D’autres avec une fausse pudeur appellent à brûler cette jeunesse qui est en train de filer du mauvais coton.

Pire, certains invitent l’Etat à brûler l’école sénégalaise. On oublie que ces gosses sont à l’image de cette si bonne société sénégalaise où tout le monde triche. Pour tuer un adversaire, aucun sen interdit. On organise des fuites de procès verbaux d’auditions de supposées voleurs, trafiquants de faux billets, de drogue ou de coriaces adversaires du pouvoir, lesquels procès verbaux, qui devraient être  estampillés, top secret, se retrouvent insidieusement dans la rue. Ou dans les colonnes de certains journaux.

L’objectif c’est toujours de mettre en mal l’autre avec l’opinion. Et tout le monde ment et triche y compris tous ces messieurs de la République qui vous invitent à déposer vos portables au Secrétariat de leur cabinet avant d’enregistrer une conversation toute  privée pour mieux vous tenir par les c…. Ce qui ne dérape en rien à l’œuvre destructrice de certaines femmes qui trichent pour vous plumer. Ne parle –t -on pas d’ailleurs de faux seins et hanches… Et il n y a pas qu’elles.

Le monde du showbiz compte également  ces tricheurs et rapaces. Des commerçants, chauffeurs et autres personnes de l’informel  dénués de tous scrupules entretiennent des spéculations pour mieux « tuer » le petit peuple à travers une hausse des prix que rien n’explique souvent. Tout cela résume le Sénégal des incongruités qui est en phase de décomposition si avancée avec des adultes qui vivent et se repaissent de mensonges. Il faut le dire, l’origine des fuites au bac de cette année est l’œuvre d’adultes. Et quand de grandes personnes entretiennent elles -mêmes des fuites au profit de mômes, il faut reconnaître que notre société s’est totalement désagrégée avec la crise et la perte des valeurs. Une société qui vit de triche. Et tout le monde triche.

Le citoyen anonyme, le DG qui masque ses carences en corrompant ses employés qui lui décernent de douteux trophée, le ministre manipulateur, le député  menteur.  Des politiciens et marabouts transhumants  qui voltigent d’un arbre à un autre au gré de leurs intérêts bassement matériels. Et avec  ces écarts  de conduite d’une flagrante indignité,  on voudrait que nos enfants soient autres que nous sommes. Quel mensonge !

Dakarwagg, 12 juillet 2017

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*