L’Espagne, la France, le Maroc et le projet méditerranéen raté

La France, l’Espagne et le Maroc ont tout essayé en vue de ressusciter le projet sarkozien de la Méditerranée.

En 2013, l’Espagne et le Maroc ont adopté une nouvelle approche sous couverture de “séminaire sur la médiation dans la région méditerranéenne dans le cadre d’une initiative maroco-espagnole.

L’objectif de Rabat étant d’occuper le champ médiatique et édulcorer l’image extérieur du pays et, au même temps, rendre service à deux pays clé dans la résolution du conflit du Sahara Occidental : l’Espagne, la puissance administrative du territoire et la France, le garant du veto au Conseil de Sécurité contre toute résolution qui va à l’encontre des intérêts du Maroc.

Dans ce contexte, ils ont invité Paris à joindre leur initiative. Le chef de la diplomatie de la France à l’époque a répondu favorablement à ce projet “porté par deux pays amis de la France” exprimant le souhait de voir “un représentant français participer à cet exercice destiné, dans le prolongement du premier séminaire organisé en février à Madrid, à identifier des actions concrètes en vue d’une synergie optimale dans le domaine de la médiation dans l’espace méditerranéen”. “C’est pourquoi j’ai demandé à l’ambassadrice chargée de la coopération méditerranéenne, Mme Malika Berak de contribuer pleinement aux travaux de ce séminaire”, conclue-t-il.

 

Tags : Maroc, Espagne, France, séminaire de médiation, Méditerranée

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*