Lettre au Monde de la part de Nawal Ben Aissa, figure féminine du mouvement populaire du Rif condamnée hier

  Nawal Ben Aissa, figure féminine du mouvement populaire du Rif condamnée hier jeudi 15 février à 10 mois de prison par l’In-Justice alaouite..
Texte traduit de l’arabe par Moumouh Bakir :

« Je suis mariée et je suis mère de quatre enfants.
Je suis née, j’ai grandi sur cette terre du Rif. Cette terre broyée par la corruption, la marginalisation et l’injustice. J’ai participé à toutes les manifestations pacifiques, parce que je revendique mes droits, et les droits du Rif à la santé, à l’éducation et au travail.
J’aime cette terre généreuse et j’aime ses gens, rifains soient-ils ou pas. J’ai appris de mon père, homme modeste et démuni, à souhaiter le bien pour tous, à apporter mon aide à tous. Et ce sont là les traditions des Rifains.
Je revendique de simples droits, totalement inexistants au Rif. Le Rif est broyé par le cancer. Ici, dans chaque famille, vous rencontrez non pas un cas, mais des cas de cancer. C’est la conséquence de l’usage de gaz toxiques par l’occupant espagnol.
Le Rif est décimé par le cancer et la marginalisation. Nous n’avons pas d’hôpitaux capables de soigner toutes ces variétés de cancers. Dans ma demeure, de sorte à les rapprocher des soins, j’ai hébergé de nombreuses victimes de ce fléau venu de lointaines montages. Des zones montagneuses enclavées, dépourvues de routes et tenues hors du monde par la pauvreté et le dénuement. Des femmes broyées par le cancer, la pauvreté, qui ne subsistent que par la charité qui leur est donnée par les bonnes âmes. Voilà la réalité du Rif, broyé dans tous ses droits.
Je manifeste pour la justice. Je manifeste pour mes droits et ceux de mes enfants. Je manifeste pour que nous puissions avoir un hôpital à même de prendre en charge tous les malades. Je manifeste, parce que j’ai vu les larmes d’impuissance des cancéreux laissés pour compte ici au Rif.
Je manifeste pour ces familles dont je sais qu’elles n’ont même pas une bouchée de pain, car ici, il n’y a ni travail, ni ateliers, ni usines.
Je manifeste parce que je veux le meilleur pour ma patrie. Le meilleur se construit avec des écoles et nous n’avons pas d’université, alors nous écourtons prématurément nos parcours d’études.
Pour tout cela je manifeste. Je n’ai pas peur et je ne me cacherai pas, comme on me le demande. Ma protestation est pacifique et elle est de mon droit le plus absolu. Je ne me cacherai pas, même si cela doit conduire à mon arrestation.
Je te demande pardon ma mère adorée, pardon mon père adoré, mes très chers enfants, pardon à tous ceux qui m’aiment, pour la douleur que je risque de vous causer, mais je ne vais pas me terrer comme une souris.
Je manifeste pacifiquement pour une cause juste et si je venais à être arrêtée, comme c’est le sort de beaucoup, je sais que nous avons un Dieu qui sait ce qu’il y a dans les cœurs et qu’il ne nous abandonnera pas.
Je manifeste pour les rêves de tous les enfants du Rif, pour les mères du Rif qui espèrent le changement, rêvent d’une vie digne comme ils ne cessent de le scander dans la rue.
Liberté ! Dignité ! Justice sociale !
Je vous aime mes enfants. Je manifeste pacifiquement pour les droits broyés du Rif et je persévérerai jusqu’à mon dernier souffle.
Je ne me cacherai [terrerai] pas. »

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10214886099244009&set=a.1185731441449.28853.1173177399&type=3&theater

Tags: Maroc, Makhzen, Rif, Hirak

3 Comments

  1. contrairement à l’idée tenace voulant que le Rif soit victime d’une marginalisation à l’exception du reste du Maroc, je dois souligner que tout le Maroc pâtit du même phénomène. Les choix politiques sous le régime de Mohamed VI se logent sous l’enseigne d’un néolibéralisme débridé sans pareil dans cette zone méditerranéenne. Véhiculant des valeurs purement matérialistes reflets d’une tendance à la prédation pratiquée de manière indécente et sauvage par la monarchie, ces choix politiques ont été assortis par des mesures d’abondant de tout rôle publique dans la gestion des questions sociales. Tout fut bradé au secteur privé y compris l’éducation et les soins de santé. L’entourage du roi et les membres de la famille royale ont investi les secteurs névralgiques de la société marocaine transformant les structures de l’État marocain ou ce qu’il en reste en sources de profits faramineux. Le résultat en est que chaque marocain est devenu un client et le pouvoir politique un prestataire de service. Ceux qui, trop nombreux parce qu’ils sont pauvres, ne peuvent bénéficier de système faute de moyens, n’ont d’autres choix que de crier leur colère en sortant dans la rue. Ce phénomène se poursuivra ainsi en se propageant dans l’ensemble du pays avant d’atteindre une maturité politique se traduisant en actions organiques susceptible de renverser le régime marocain qui, soit dit en passant, est des plus fragiles de la région. Contrairement à ce qu’on en pense.

  2. Nawal,
    tes revendications sont justes et legitimes.Je viens de voir sur le site bladi.net que le Maroc vient de faire un don.. de 700.000 dollars au Paraguay ( Amerique du Sud )… et que en 2016 ce bon momo le 6eme a fait un don de 1 million de dollars au profit des victimes des inondations dans ce meme pays…
    La solidarite internationale c’est beau, mais peut etre que momo le 6eme devrait penser avant tout a son peuple…

  3. Il y a lieu de preciser que le don de 700.000 dollars en faveur du Paraguay a pour motif officiel l’amelioration de son systeme de son sante selon le site qui a delivre cette information…Les naifs ou les crédules ou les encenseurs du royaume de momo 6 en déduiront que le Maroc a une capacite hospitaliere au top…
    Les autres, dont je fais partie, y verront l’achat d’un vote en vue de la prochaine reunion du Conseil des Nations Unies sur la question du Sahara Occidental, territoire non autonome…Il est bon aussi de rappeler que le comptable en chef du royaume ( momo ) a depense – pas de sa poche – 12 millions de dollars dans la fondation Clinton en echange de faveurs diplomatiques et économiques en esperant que Hillary soit elue… 12 millions de dollars perdu qui aurait pu beneficier dans l’education, la sante, les infrastructures,la lutte contre le chomage, le pouvoir d’achat etc…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*