L’histoire d’amour entre Cristiano Ronaldo et le Maroc

Cristiano Ronaldo, après avoir marqué le but qui a éliminé le Maroc du Mondial de Moscou

L’attaquant portugais a des milliers de fans marocains; il ouvrira son cinquième hôtel dans a ville tourstique de Marrakech

Marrakech, Maroc

Au Maroc, Cristiano Ronaldo n’a pas encore de statue en son honneur comme à Funchal, sa ville natale à Madère, mais bientôt il y aura un hôtel avec son nom. La star portugaise est particulièrement populaire dans le royaume nord-africain qu’il a visité régulièrement et où il a fait des investissements.

Associé à 50% avec la chaîne hôtelière portugaise Pestana à travers la marque “CR7”, à Marrakech, après ceux déjà inaugurés à Funchal et à Lisbonne, et ceux qui suivront à Madrid et à New York. L’hôtel ouvrira “fin 2019 ou début 2020” et comptera 160 chambres.

Il a vraiment un lien personnel avec cette ville. Lors de ma première rencontre avec le groupe Pestana pour parler du projet, ils m’ont dit que c’était incroyable, qu’il y a six mois, Cristiano n’arrêtait pas de dire qu’il voulait en ouvrir un à Marrakech, a déclaré Nabil Slitin, président de Downtown Hotel Corporation, promoteur du projet global.

Mais Nabil ne mélange pas affaires et passion sportive, du moins ces derniers jours à la Coupe du Monde où le Portugal et le Maroc mesurent leur force : “En affaires je suis avec Cristiano, mais en Coupe du Monde je suis 100% marocain”.

L’histoire pourrait s’appeler “Coup de coeur à Marrakech”. En décembre 2014, CR7 était dans la ville la plus touristique du Maroc pour disputer la Coupe du Monde des Clubs, remportée par son équipe.

Grâce à Emilio Butragueño (Directeur des Relations Institutionnelles du Real Madrid), nous avons pu entrer dans la salle à manger de l’hôtel, où les joueurs étaient. J’ai pu même parler un peu avec lui et je lui ai dit qu’il allait gagner un Ballon d’Or. C’est ce à quoi il s’attendait”, a déclaré Nabil.

Cristiano est tombé sous le charme de Marrakech. Il a conquis par “sa qualité exceptionnelle de vie qu’il ne connaissait pas, et si près de chez lui, en plus”, raconte un proche témoin de ses visites dans cette ville à laquelle il revint quelques mois plus tard pour rendre visite à un ami marocain, né en Hollande, Badr Hari, figure du “kick-boxing”.

Dans une vidéo publiée en octobre 2015, dans laquelle on voit une foule déchaînée en train d’attendre la sortie de Cristiano d’un restaurant, Badr Hari agit presque comme un garde de corps : “Ne m’embarrassez pas, je lui ai dit que le Maroc est un beau pays et qu’il a beaucoup de fans ici, alors quand il apparaît, applaudissez-le. Mais écoutez, si quelqu’un se comporte mal ou vous dérange, je l’écraserai”.

La presse espagnole s’est fait l’écho à plusieurs reprises des visites répétées de Cristiano au Maroc pendant son temps libre, se déplaçant de la base aérienne de Torrejón de Ardoz, dans les banlieues de Madrid, jusuq’à Marrakech dans un jet privé, donnant lieu à toutes sortes de rumeurs.

Non seulement il est tombé amoureux du Maroc. Sa mère, Dolores, aussi, comme en témoignent ses images en train de manger du couscous ou de visiter la place Jamaa El Fna, où les T-shirts de son fils sont généralement très visibles, aussi bien parmi les jeunes locaux que dans les bazars des environs.

Ainsi, le duel entre les Portugais et les Marocains ce mercredi dans le Groupe B de la Coupe du Monde acquiert pour lui, héros avec un triplé contre l’Espagne (3-3) dans la première journée, une signification particulière. Le match aura lieu à 6 heures, heure du Honduras.

Source : La Prensa

Traduction non officielle : Maroc Leaks

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*