L’ONU célèbre l’héritage de Martin Luther King, leader américain des droits civiques décédé il y a 50 ans

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, se joint aux États-Unis et au monde entier pour célébrer l’héritage de Martin Luther King Jr., leader des droits civiques, dont la vie a été tragiquement interrompue il y a 50 ans, a dit mercredi son porte-parole.

 

Martin Luther King, qui a reçu en 1964 le prix Nobel de la paix pour son combat contre l’inégalité raciale à travers la résistance non-violente, a été assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, Tennessee.

« Dr. King était l’un des géants moraux du 20ème siècle. Il a consacré sa vie à l’égalité, à la justice et au changement social non violent. Des décennies après sa mort, il continue d’inspirer tous ceux dans le monde qui luttent pour les droits de l’homme et la dignité humaine face à l’oppression, la discrimination et l’injustice », a dit le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

« Son plaidoyer et ses déclarations contre la discrimination, et en faveur de la justice sociale, de la compréhension mondiale et des vertus de la diversité sont plus pertinents aujourd’hui que jamais », a-t-il ajouté.

Les Nations Unies ont rendu hommage à Martin Luther King pour « sa contribution exceptionnelle » à la promotion et à la protection des droits de l’homme énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et d’autres instruments des Nations Unies relatifs aux droits de l’homme, et lui a décerné à titre posthume le Prix des Nations Unies dans le domaine des droits de l’homme en 1978.

« En nous souvenant de la vie du Dr. King, bâtissons sur son héritage », a dit le porte-parole du Secrétaire général.

Tags : Martin Luther King, racisme, Union Africaine, Afrique

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*