Macron: le président qui expulse les immigrés, mais célèbre leurs buts

Historiquement, la sélection de la France (qui vient d’être sacrée championne en Russie), a nourri ses rangs d’immigrés et de fils d’immigrés. Le gouvernement français les persécute et les expulse, mais Macron construit un imaginaire d’unité nationale dans l’ambiance joyeuse du football. Xénophobie et colonialisme à son service.

Haïtiens, Sénégalais, Maliens, Algériens …

Au début de la deuxième mi-temps de la demi-finale entre la France et la Belgique, il était expansif on a vu un Emmanuel Macron très excité lors du but de Samuel Umtiti, le défenseur de la sélection nationale française né au Cameroun en 1993.

82% des joueurs de la sélection française de football, qui vient de se qualifier pour jouer la finale de la Coupe du monde en Russie, vient du auelà des frontières de la France.

Il n’y a que quatre de ses 23 joueurs qui ont un père et une mère nés en France métropolitaine, dont son capitaine, le gardien Hugo Lloris.

Kylian Mbappé, l’une des figures de ce mondial, est de père camerounais et de mère algérienne. Douze autres joueurs ont aussi une ascendance africaine: Ousmane Dembélé, de père malien et de mère d’origine sénégalaise et mauritanienne, Paul Pogba, fils de Guinéens, Nabil Fekir, d’Algériens. N’Golo Kanté et Djibril Sidibé, d’origine malienne. Benjamin Mendy, de Sénégalais. Blaise Matuidi, d’Angolais, Adil Rami, de Marocains, bien que élevé au Congo. Le père de Steven Nzonzi est également originaire de la République démocratique du Congo.

D’autres, comme Varane et Lemar, sont originaires des Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe). Presnel Kimpembe, de mère haïtienne. Alphonse Areola, fils de Philippins, il est le seul à avoir des origines asiatiques.

Mais tous sont nés en France. Umtiti et le gardien substitut Steve Mandanda, né en République démocratique du Congo, sont les seuls joueure nés à l’étranger.

Tout le monde se souvient de l’épisode qui avait interprété par Zinedine Zidane, d’origine algérienne, dans la Coupe du Monde 2006, qui a pris fin envoyé en finale pour coups de tête répondre à une insulte par filiation, mais il est né à Marseille.

L’hypocrisie de Macron a un antyécédent récent lorsqu’il a accordé la citoyenneté à Mamoudou Gassama, un jeune originaire du Mali, après une vidéo devenu virale où on le voyait en train de sauver la vie d’un enfant qui était sur le point de tomber d’un balcon il y a un peu plus d’un mois.

La politique anti-immigration derrière de faux gestes de joie

Cependant, tout le monde est au courant de la persécution du gouvernement impérialiste français contre les immigrés, en particulier ceux originaire d’Afrique et du Moyen-Orient, qui sont enfermés dans des centres de détention pour les migrants dans des conditions inhumaines, comme dans « La Jungle », près de la frontière avec le Royaume Uni, eet dont les tentes sont démantelées dans les rues de Paris ou sont expulsés directement sous prétexte de menace du terrorisme.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement de Macron prépare un projet de loi qui propose d’accélérer les procédures d’expulsion de ceux qui ne parviennent pas à prouver qu’ils sont des réfugiés et autres immigrants économiques qui n’ont pas la documentation en règle, entre autres, avec des accords signés avec leurs pays d’origine pour leur rapatriement et en prolongeant aussi la période de garde-à-vue jusqu’à 90 jours.

Seulement au cours de 2017, 26.000 personnes ont été expulsées de France, 14% de plus par rapport à l’année précédente sous le gouvernement « socialiste » de François Hollande. Au cours de la première année de Macron en tant que président, le nombre d’étrangers refoulés à la frontière a monté en pic enregistrant une montée de 34%, passant de 63732 en 2016 à 85408 en 2017.

Au début de cette année, le président a visité le centre des immigrants de Calais, et sans rien envier au Front national, il se vantait d’avoir expulsé des immigrés et a soutenu la répression policière contre les étrangers. « Je ne laisserai personne caricaturée son travail « , a-t-il déclaré sur les actions brutales de la police dans ces centres.

On connaît, depuis quelques jours, l’accord entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français sur la politique d’immigration de l’Union européenne, pour laquelle ils proposent de durcir les mesures contre l’immigration en Europe, de renforcer les frontières extérieures de l’UE et d’empêcher que les immigrés puissent demander l’asile dans différents pays, mais uniquement dans le pays d’entrée.

Pour Macron, augmenter le nombre d’effectifs du Frontex, l’Agence communautaire pour la militarisation des frontières, afin de parvenir à une « véritable politique de frontières européennes » basée sur le renforcement des mesures répressives est la solution à l’immigration qui fuit la famine, la misère et les guerres impérialistes dans leurs pays d’origine.

Mais pendant un moment, le président de la France colonialiste enfile le maillot de l’équipe nationale et célèbre son triomphe, en construisant une image illusoire «d’unité nationale». Cela ne durera pas longtemps. Dans les quartiers de la périphérie parisienne ce soir les enfants des immigrés continueront d’être persécutés par la police ou expulsés directement dans les frontières.

Source : Diario La Izquierda

Traduction non officielle : Maroc Leaks

 

Tags : France, Emmanuel Macron, Macron, football, Mondial Moscou, CDM 2018, FIFA 2018, migration, xénophobie, racisme

 

3 Comments

  1. La France a remporté la coupe du monde..?..Vive l’Afrique !

  2. DE toute facon il a bien raison il faut tous sans exceptions les renvoyer chez eux si ce n est pas de suite se sera par la force dans les années qui viennent

  3. Ils ont le talent mais c est la france qui leur a donné la chance et la possibilité de l exploiter. Ensuite l amertume est l adage des perdants, vous n avez qu à prendre en main votre pays qui si mes souvenirs sont bons est independant non ? Vous nous fatiguez avec la sempiternelle meme rengaine, toujours celui de la victime, la france prend largement sa part mais arretez de considerez que c est un dû, ma generation et celle d avant et celles d après ne connaissons colonisation que dans les livres d histoire ,la culpabilisation n’a plus grand effet sur nous, alors essayez plutot de nous convaincre que continuer à recevoir autant d immigrés est une bonne chose pour nous plutot que nous cracher dessus en permanence (heureusement il y en a bcp qui valent la peine mais votre discours par contre fait surtout l extreme droite européenne )prendre notre part n est pas un dû pour ma generation trentenaire ne l oubliez pas.et au lieu de semer la haine trouver vous une occupation plus interressante .

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*