Mais qu’as-tu fait Joseph ? Nouveau licenciement à France Télévisions

Communiqué du Snj-CGT de France Télévisions

Non contente d’avoir liquidé la rédaction nationale de France 3 avec le projet Info 2015, voici maintenant que la direction se débarrasse de ses journalistes emblématiques : Parmi eux, Joseph Tual, journaliste à la rédaction nationale depuis plus de 30 ans a donc été licencié ce 28 juin par lettre recommandée, alors qu’il est en arrêt maladie. La grande classe !

Joseph était depuis longtemps  dans le collimateur de la direction de l’info. Depuis 30 ans il a dû se battre pour que ses enquêtes très sensibles soient diffusées à l’antenne :

affaire Ben Barka, affaires Sarkozy… Et depuis 30 ans Joseph a aussi enquêté sur des affaires qui concernaient les rédactions de France 3 et de France 2 : affaire du  faux 19/20, et plus récemment accusations de harcèlement sexuel contre un ex directeur de l’info de France 2 …

Joseph n’est jamais rentré dans le rang.

Il fallait qu’il se soumette. La direction n’a rien trouvé de mieux que de l’abandonner professionnellement, l’isolant au sein de la rédaction. Ces dernières années, il était victime d’une véritable mise à l’écart. Il avait saisi la commission anti harcèlement de France Télévisions et avait témoigné des conséquences de cette situation sur sa santé.

Mais voilà, Joseph ne s’est pas soumis. Il a fallu un malheureux tweet pour le virer sous le motif fallacieux de « manquement grave à l’obligation de loyauté » ! Le tweet reprenait un communiqué de la SDJ concernant la censure d’un sujet de Joseph sur l’ordonnance de renvoi de Nicolas Sarkozy. Joseph avait ajouté un commentaire   évoquant avec ironie le niveau professionnel de sa hiérarchie …

Joseph n’a jamais rien laissé passer.

En effet il s’est permis avec ses mots à lui de critiquer ses collègues et sa hiérarchie, comme nombre d’entre nous le font au nom de l’indépendance nécessaire dans une entreprise de presse. Est-ce un motif valable de licenciement ou est-ce un signal adressé à tous les journalistes pour qu’ils restent dans le rang ?

Joseph va certainement contester ce licenciement abusif. La CGT apportera tout son soutien à Joseph Tual, victime de la reprise en main politique et éditoriale  de la rédaction nationale de France 3.

Paris, le 5 Juillet 2018

Source : SNJCGT

 

Tags : Joseph Tual, Maroc, Mehdi Ben Barka, France 3

One Comment

  1. On garde les plus nuls,on vire les plus compétents. … éternelle rengaine

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*