Maroc : Au sujet de la vidéo de Nasser Zefzafi en prison

Akhbar al-Youm, dans son édition de ce mercredi 11 juillet 2018, révèle que la « justice » marocaine a rejeté une plainte déposée par l’ex bâtonnier Abderrahim JAMAÏ et Abdelaziz NOUIDI contre la fuite à la presse d’une vidéo , qui montre Nasser ZEFZAFI, dans une mise en scène humiliante, en détention provisoire, faisant l’objet d’une fouille corporelle

Le juge qui a émis ce jugement, le 8 janvier 2018, a estimé que la diffusion de la vidéo de Nasser ZEFZAFI, dénudé, et sans son consentement ne constitue pas, de son point de vue, une atteinte à la dignité ni au droit à l’image, et que la fuite et la publication avait pour finalité seulement de « examiner sa santé et son intégrité physique »

Les avocats , Abderrahim JAMAÏ et Abdelaziz NOUIDI, se demandent, dans une lettre ouverte adressée au parquet général , publiée par le même journal, n’est-ce pas mettre à nu, une personne, que ce soit dans l’enceinte de la prison ou dans les locaux des commissariats ou ailleurs, et la publication de ses photos sans son consentement « N’est-ce pas une atteinte à la dignité et une violation flagrante de la loi, en particulier de l’article 89 du Code de la presse et de l’édition ? »

Vidéo incriminée

Rappel des faits

Lundi 10 juillet 2017, Barlamane.com, un site d’information proche de certaines sources sécuritaires, a diffusé une vidéo censée prouver que Nasser ZEFZAFI « n’a pas été maltraité durant sa détention », comme l’affirment aussi bien ses avocats que le Conseil national des droits de l’nomme (CNDH), instance officielle marocaine chargée des droits humains au Maroc.

La vidéo, qui n’est pas datée, montre Nasser Zefzafi soulevant sa djellaba et montrant ses bras, ses jambes, son dos et sa poitrine pour prouver qu’il n’a pas subi de torture », selon le titre de la vidéo. Problème : des blessures et des bleus sont bien visibles sur le corps du leader du HIRAK .

Diffusée peu de temps avant la comparution de Nasser ZEFZAFI devant le juge d’instruction de la Cour d’appel de Casablanca, la vidéo a rapidement été retirée par le site d’information Barlamane.com, au regard de la polémique qu’elle a suscité. Mais d’autres Youtubeurs l’ont mise en ligne à leur tour.

Source : Facebook

 

Tags : Maroc, Rif, Hirak, Nasser Zefzafi, vidéo, barlamane.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*