Maroc : Boycotter des produits français est un crime

Après presque trois semaines de silence sur la campagne de boycott qui vise trois produits (Afriquia, Centrale et Sidi Ali), le gouvernement marocain a parlé.

Il n’a pas évoqué le boycott d’Afriquia dont les stations ont été presque désertées par ses clients ni par les bouteilles d’eau Sidi Ali boudées par les consommateurs marocains.
Le Makhzen n’a évoqué que le boycott au lait Centrale, filiale de la multinationale française Danone. Les intérêts français sont en danger. La campagne de boycott risque de semer la panique au sein des investisseurs français qui se trouvent au Maroc et qui se comptent par milliers.

Face à cette réalité, le pouvoir au Maroc n’a pas lésiné sur les mots : toute personne appelant au boycott sera sévèrement punie.

Après les trois lignes rouges légendaires de la monarchie bananière de Mohammed VI (La monarchie, la religion et le Sahara Occidentsl) s’ajoute une nouvelle ligne : Les intérêts français. Interdit d’y toucher !

 

Tags : Maroc, France, boycott, danone, afriquia, sidi ali

2 Comments

  1. GLOBE TROTTER

    @ TOUT LES MAROCAINS DU MONDE…….MERCI DE BOYCOTTER LA ROYAL AIR MAROC,MARJANE,ACIMA…AINSI QUE TOUS LES PRODUITS DES SOCIÉTÉS DU ROITELET .MERCI DE RELAYER CET APPEL SUR LES RESEAUX SOCIAUX

  2. ecouter boycotter tous se qui bouge est qui rapporte au roi est ses 40 voleurs
    personnes n est dupe ou idiot la chute pour le regime M6 est les 40 voleurs.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*