Maroc : Cherche désesperement ouverture des frontières

par Mohamed Bouharba*

Chaque fois que la crise et la misère écrasent le Maroc, le roitelet et sa smala se mettent désespérément à la recherche d’ une soupape de décompression qui pourrait lui éviter l’explosion. L’ouverture de la frontière algérienne. Soupape qui permettra aux frontaliers de la très large bande allant de Nador à Oujda, et d’Oujda jusqu’à Figuig de vivre au crochet de l’économie algérienne, ce qui donnera une bouffée d’oxygène au roitelet du royaume du Kif de respirer à plein poumons.
Au lieu d’aller droit au but, le roitelet actionne ses éclaireurs, champions de la courbette et du baisemain, pour exécuter la pénible gymnastique, celle de remuer toutes les poubelles du monde pour revenir au vœu qu’ils n’osent jamais dire directement , l’ ouverture de la frontière Algérienne.
Ce royaume de mégalos vous insulte pour vous demander ensuite de lui ouvrir votre frontière pour soulager les peines dont souffre terriblement ses sujets frontaliers de l’Algérie. Cette incroyable manière de faire est purement Marocaine, car un autre pays aurait poliment posé sa demande tout en affichant profil bas. Plus d’une fois, il a été notifié, en arabe et en français, à ce chimérique royaume voisin, et par les canaux Algériens les plus officiels, les conditions de sa réouverture, le drapeau blanc et une somme d’excuses.
Après ce repentir seulement, l’Algérie officielle passera aux dossiers en suspend entre les deux pays que le Maroc a unilatéralement fermé en 1994. Sans ça, l’arrogant roi Escobar n’aura que le droit de rêver ,et le mensonge à vendre.

*Article envoyé par mail

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.