Maroc: des africains tabassés par la police, pas d’affaire Théo en vue

Les polices européennes se contentent souvent d’un simple maintien de l’ordre. Face à un délit, les policiers sont alors eux-mêmes en situation de commettre un autre délit: le délit de faciès. Au Maroc, la négrophobie est de mise et les policiers sans limite d’action.

Est ce dû au fait qu’il existait encore de l’esclavage dans les années 20 au Maroc? Marrakech a été le plus important marché d’esclaves au Maroc: à la fin du xixe siècle, on y vendait entre 7000 et 8000 esclaves par an. La plupart des esclaves venaient de la bande sub-sahelienne. Le dernier marché aux esclaves du Maghreb est fermé au Maroc par les Français lors de l’instauration du Protectorat en 1920. L’esclavage a été légalement aboli deux ans plus tard. Quoiqu’il en soit le pouvoir n’a pas d’intérêt à lisser son image.

Source : Europe-Israel News

 

Tags : Maroc, racisme, subsahariens, esclavage, migration

One Comment

  1. Ce n’est pas très sérieux de se servir de cette source. L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcement mon ami.Cordialement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*