Maroc : Deux agents de la DGED épinglés pour détournement d’argent public aux Pays Bas

Un tribunal néerlandais a condamné lundi deux experts de la lutte contre la radicalisation. Farid Oulad Lahsen et Abdelhalim El Madhkouri ont été condamnés à 100 et 180 heures de travail communautaire après avoir détourné l’argent destiné à subventionner la lutte contre la radicalisation.

Ils ont reçu une subvention en 2013 et 2014 pour organiser des «réunions de résilience» contre le djihadisme dans la communauté musulmane. Pour arriver à leurs fins, ils mélangeaient les affaires publiques et privées, selon les déclarations faites par le tribunal de Rotterdam au mois de février dernier.

El Madhkouri faisait de fausses factures au nom du Forum de l’institut Multiculturel dissous et a détourné 30.000 euros. Selon le juge, il a trahi la confiance du gouvernement. En plus des 100 heures de service communautaire, il doit payer une amende de 10 000 euros et rembourser les 30.000 euros.

Oulad Lahsen, pour sa part, a détourné 15000 euros afin de traduire un livre sur l’histoire des montagnes du Rif marocain. Cet argent était destiné à protéger les jeunes contre la radicalisation. Selon le juge, le livre était un projet privé de l’individu incriminé.

La fraude a été découverte suite à une dispute entre les deux individus. Farid a monté un piège qui a fait tomber El Madhkouri. Le premier a remis une enveloppe de 4000 euros en liquide au deuxième sous le regard des agents de la sécurité néerlandaise. Cela a constitué le point de départ d’une enquête sur la fraude menée par le ministère des Affaires sociales, qui subventionnait les projets anti-radicalisation.

D’autre part, à Rotterdam, trois hommes ont été arrêtés la semaine dernière par la fondation Attanmia, qui forme des mères avec des subventions pour empêcher la radicalisation de leurs enfants. Les hommes, maintenant en liberté, sont soupçonnés de falsification, d’escroquerie, de blanchiment et de détournement de fonds.

Pour rappel, le personnel qualifié pour ce genre de missions est désigné en consultation avec les autorités du Maroc. Souvent, ils sont proposés par la DGED, mais certains ont tendance à donner un mauvais exemple poussés par l’ambition et la recherche de l’enrichissement facile.

Source : NRC.NL

Tags : Maroc, Makhzen, fraude, Pays Bas, DGED, détournement

2 Comments

  1. DE toute façon ça ne change pas c est dans les gènes et ca continua Ils sont tous les mêmes

  2. Bonjour, visiblement, le contre-espionnage néerlandais sont pro-actives, contrairement à d’autres, (suivez mon regard).
    http://maroc-leaks.com/dged-na-reussi-a-inflitrer-rifains-pays-bas/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*