Maroc : Dix consignes pour mener à bien la campagne de boycott

1) Tous les boycotteurs doivent être conscients que le boycott n’est qu’à ses débuts. Le chemin est encore long et c’est le plus grand défi que nous devons relever. Nous avons besoin d’une longue haleine et de la patience. Le boycott peut être comparée à une guerre psychologique.

2) Le véritable boycott et qui sans aucun doute poussera le lobby économique à réduire les prix commence au mois du Ramadan où ces produits connaissent une grande demande.

3) Cibler essentiellement les épiceries dans toutes les régions du Maroc, celles-ci étant le relais entre le producteur et le consommateur. Leur participation diminuera largement la vente des produits boycottés.

4) Poursuivre la campagne avec toute notre force et engagement en rappelant aux vendeurs le boycott et la terminologie méprisante utilisée par les ministres et le patronat (écervelés, traîtres, bourricots, misérables…).

5) Ne pas répondre aux publications qui s’en prennent au boycott et négliger les détracteurs.

6) Tourner le dos aux appels à manifester. Il n’est pas de notre intérêt la confrontation avec les forces de sécurité. Manifester sans autorisation a des conséquences très négatives.

7) L’un des objectifs du boycott est d’établir les règles de la concurrence loyale dans le marché marocain et non pas la lutte contre un produit spécifique, une société ou une personne déterminée, mais pour mettre fin au monopole du marché où le consommateur paie la facture la plus chère.

8) Le succès du boycott est notre succès dans l’acquisition d’une culture civilisée, pacifique et évoluée et elle sera l’arme qui opposera son veto contre toute anarchie ou monopole d’une société quelconque.

9) Nous devons être convaincus que la vie digne et les droits sont arrachés et non pas octroyés. Cette conviction sera consolidée en serrant nos rangs.

10) Élaborer des brochures de soutien à la campagne de boycott contribuera largement à la renforcer aux niveaux local, régional et international.

Ou3qi Hamid

Tags : Maroc, boycott, Sidi Ali, Afriquia, Danone

2 Comments

  1. Ils faut est c’est primordiale de déstabiliser le patronat bras armé de la monarchies est qu’ils comprennent que le peuples est une armes massive contre cette dictature économique la monarchie est le malheurs du peuples est nous autres simples citoyens nous sommes l’antidote de se virus royale.

  2. anti slavery

    Le vrai Boycott c’est dans les rues. Un article à cet effet avec les illustrations des entreprises qui doivent être ciblées avec des détails inclus dans le lien ci-dessous
    https://www.republiquedumaroc.com/aujourdhui

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*