Maroc – Emigration, prostitution, drogues: le bilan de Mohammed VI

Les Marocains prétendent aimer leur pays et défendent le régime sanguinaire de Mohammed VI. Cependant, ils le quittent tous les jours pour aller s’aventurer dans les eaux de la Méditerranée en quête d’un nouvel El Dorado européen.
Ils quittent le Maroc qu’ils aiment à la folie pour aller polluer des horizons lointains après avoir défendu la pollution pratiquée par le Makhzen qui a fait de la société marocaine, une société sans élites, sans partis, sans ambitions politiques.
Des milliers de femmes rondent autour des cheikhs et des émirs du Golfe dans le but de nourrir leurs familles oubliées par les nervis de Mohammed VI et ses voleurs. Pire encore, le Maroc est le premier fournisseur non seulement de cannabis mais de prostituées vers les pays du Golfe. Selon le Département d’Etat américain, « les Marocaines sont prisées dans les pays du Golfe ».
Maintenant, Le Monde nous apprend aussi que « à Paris, des enfants des rues, drogués et violents, laissent les services sociaux desemparés ». Ils sont Marocains et ils sont arrivés en France en traversant l’Espagne. L’année passée, la Suède a obligé le Maroc à accepter le rapatriement des enfants de la rue en échange de la non-reconnaissance de la RASD.

C’est cela le bilan de 18 ans de règne de Mohammed VI. Le Maroc est premier founisseur de drogues, de prostituées et d’enfants qui pilliluent dans les rues de l’Europe, sans oublier les honteuses positions du pays dans les classement mondiaux concernant la pauvreté, l’analphabétisme, le manque de liberté individuelles, la répression, etc.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*