Maroc : la fièvre de l’échéance d’avril

Pour diagnostiquer l’état de santé du Makhzen à l’approche de la réunion d’avril du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Sahara Occidental, il suffit de jeter un coup d’oeil à la presse du Maroc qui est, toute sans exception, sous les ordres du pouvoir.
Beaucoup a été dit sur les revers des autorités marocaines dans le contentieux sahraoui. Nous n’allons pas y revenir. Il suffit de rappeler que l’Union Européenne a laissé tomber le Maroc pour s’aligner avec l’ONU sur le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et le statut du Sahara Occidental en tant que territoire non-autonome.
Le droit étant du côté des sahraouis, Rabat utilise le lobbying, la propagande, la désinformation et l’intoxication comme unique arme pour faire face à la légalité internationale.
Les signes avant-coureurs de l’énervement des nervis de Mohammed VI peuvent être résumés comme suit:
– L’annonce de la découverte du gaz et du pétrole est un message destiné à tromper la France et les Etats-Unis et attirer leur soutien. Le roi en personne a participé dans ce programme en 2002 lorsqu’il a annoncé la découverte du pétrole dans la région de Talsin.
– Intimider la communauté internationale en agitant l’épouvantail de la guerre contre le Polisario, l’Algérie et l’Espagne et en multipliant les faux communiqués sur l’obtention d’armes, de sousmarins, d’avions… alors que les caisses de l’Etat sont vides, la crise financière de plus en plus aigue et les dettes dépassant les 80% du PIB. Ainsi, on peut lire des écrits aussi délirants qu’absurdes tel que “la modernisation des forces armées royales dérange l’Espagne”. Comme si l’Otan n’existait pas.
– La multiplication de messages destinés au lobby sioniste. Cette année, le Maroc a fait un pas en avant en invitant les joueurs israéliens au Grand Prix de Judo et en laissant le drapeau flotter sur les cieux d’Agadir et écouter l’hymne israélien.
– Les annonces de démantèlement de cellules terroristes.
– Louer le rôle imaginaire du Maroc dans la lutte antiterroriste au moment où les marocains sont derrière les pires massacres en Europe et au Proche Orient.

Etant donné que les contacts dans le cadre du processus de paix onusien au Sahara Occidental sont paralysés depuis plus d’un an, le Conseil de Sécurité a décidé de traiter la question du Sahara Occidental le 21 mars en écoutant le briefing de l’Envoyé onusien Horst Koehler.

Tags : Maroc, Sahara Occidental, Polisario, Horst Koehler

One Comment

  1. Le 21 mars prochain le Mongolien M6 va être, une seconde fois, évacué en urgence vers un hôpital parisien après la 1ere évacuation d’urgence du 27 février dernier.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*