Maroc : fini le tourisme sexuel, vivement le tourisme du hachisch

Il semble que le tourisme sexuel n’apporte plus des recettes au Maroc.
En effet, selon les dr niers rapports du ministère marocain des finances, les réservations ont été faites essentiellement par des touristes de l’intérieur du Maroc et de la communauté marocaine qui réside en Europe. Cela arrive au moment où le Maroc ne cesse d’emprunter de l’argent pour payer ses dettes qui dépassent le 80% du PIB.
Pour remédier à cela, les génies du Makhzen ont trouvé l’idée de faire la promotion du hachisch `pour attirer les touristes européens pour venir en aide aux caisses vides de l’Etat et au même temps fournir à la région du Rif un moyen d’affronter la crise sociale qui secoue cette partie du Maroc depuis un peu plus d’un an.
Ainsi, après les routes touristiques de la prostitution et de la pédophilie, en attendant celle du terrorisme islamiste, le Makhzen vous présente la route du hachisch.

Comments are closed.