Maroc : Interdit de se baigner dans les plages du Rif

Seul face à la répression de l’Etat et sous le silence complice de la France et l’Europe, le peuple rifain doit affronter son destin.
Ses leaders et journalistes emprisonnés, la région du Rif continuent de subir les affres du régime de Mohammed VI sans la moindre réaction de la communauté internationale.
Le mouvement du Rif a adopté une nouvelle stratégie pour manifester en dehors des périmètres du siège des forces de sécurité. Les manifestants se sont lancés à l’eau pour exprimer leurs revendications. Des sit-in aquatiques. Une première dans l’histoire de l’humanité. En vain.
La folie de la monachie du Maroc a engendré des images inédites : une « répression marine » où les policiers se jettent à l’eau avec leurs matraques pour interdire à la population de se baigner en plein été.
Si les manifestations dans la région du Rif ont déclenché en raison de la mort de Mohcine Fikri, ses assassins ont été libérés après avoir purgé une peine de 8 mois de prison.