Maroc : “Je refuse de jouer un rôle dans une pièce de théâtre” (El Bouchtaoui)

“Je refuse de jouer un rôle dans une pièce de théâtre”, a déclaré Me Abdessadek El Bouchtaoui, l’un des avocats les plus visibles du procès des militants rifains.

Dans une déclaration accordée au journal néerlandais De Volkskrant, El Bouchtaoui affirme avoir choisi la Suisse et non la France parce que s’il s’installait en France “ c’est presque comme si je restais au Maroc. Même le roi marocain y vit presque toute l’année. Les autorités marocaines me surveillent là-bas. Je suis déjà intimidé et menacé « .

“Il veut continuer son travail de défenseur des droits de l’homme” signale le journal. « Il y a beaucoup d’organisations internationales ici à Genève, comme le Haut Commissaire aux droits de l’homme », a-t-il déclaré.

Selom la même source, “il n’est pas facile d’entrer en contact avec Abdessadek El Bouchtaoui. L’avocat marocain est convaincu qu’il est sur écoute, donc il n’envoie pas de messages et il ne répond pas à son téléphone. Sa page Facebook n’existe soudainement plus. « J’ai posté un message demandant la démission du ministre de l’Intérieur et du chef de la police », explique l’avocat marocain. « Quinze minutes plus tard, ma page Facebook était partie », ajoute De Volkskrant qui rappelle que l’avocat rifain “est impliqué dans la défense des manifestants du Rif depuis les premières arrestations”. Cependant, indique-t-il, “en février, il a lui-même été condamné à vingt mois de prison accusé entre autres, d’avoir insulté les fonctionnaires, méprisé les décisions judiciaires et aurait participé à l’organisation d’une manifestation non autorisée. “Les pièces justificatives: plus d’une centaine de messages Facebook de sa main”.

C’est une «tentative de faire taire toute critique des actions des services de sécurité contre les manifestations de Hirak dans la région du Rif», selon Amnesty International. El Bouchtaoui précise que « c’est la première fois depuis les années quatre-vingt (la période des » Années de plomb « , ndlr) qu’un verdict n’est prononcé contre un avocat sur la base de ses opinions. »

 

Tags : Maroc, Makhzen, Rif, Hirak, El Bouchtaoui

One Comment

  1. Je ne crois pas une seconde le maroc est une grande democratie ou le baise main est une constante nationnale les libertés sont enseignées a tazmamart la drogue en vente libre le peuple se nourit a sa faim dans les poubelles les manifestations autorisées pour la moubayaa les pedophiles sont libres .un paradis sur terre .Gloire a notre grand roi affameur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*