Maroc : La DGED mobilisée pour avorter a candidature de Zefzafi au Prix Zakharov

Maroc, Zefzafi, Prix Sakharov, Parlement Européen, Rif, HirakLa DGED, et les autres services, est entrain de lutter pour saboter la candidature de Nasser .Zefzafi au prix Sakharov et encore plus saboter une victoire éventuelle , avec l’immense capacité de nuisance qu’on leur reconnait !

Le Maroc officiel et le Maroc invisible tremblent à l’idée de voir l’un de leur prisonnier, humilié, torturé et maltraité , honoré par une institution européenne aussi prestigieuse que le Parlement. Rien que la qualification pour la phase finale porte un coup dur à l’image de « l’état de droit » présumé, qu’ils ne cessent de s’attribuer faussement et commercialiser urbi et orbi. Une image savamment entretenue en puisant dans une caisse noire qui atteint des milliards de dirhams, et sur laquelle le contribuable n’a aucun contrôle.

L’idée de proposer Nasser Zefzafi pour le prix Sakharov 2018 pour la liberté de l’esprit, remonte au 9 décembre 2017 date de la tenue à La Haye d’un meeting pour la libération des prisonniers politiques du Hirak, avec comme invités des élus ( voir l’affiche ).

A la recherche d’une solution politique pour faire reconnaître la cause du mouvement rifain comme une cause juste et universelle. Kati PIRI propose l’idée et s’est proposé de la porter au sein du parlement européen, avec d’autres député(e)s européens

C’est alors qu’a germé l’idée et une campagne a été lancée afin que Nasser Zefzafi incarcéré au Maroc soit nominé au Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, comme un symbole fort qui représente la cause et le mouvement. De nombreux activistes s’y ont associés avec les moyens qui sont les leurs.

OBJECTIFS :

– Attirer l’attention sur le sort des détenus du mouvement , sur le RIF, et la situation des droits humains au maroc,

– Honorer des militants que le pouvoir marocain emprisonne et torture dans ses geôles est un signal fort !

Cette nomination a une importance politique, juridique et symbolique, car par son biais le Parlement européen reconnaît que la cause du mouvement est une cause juste et universelle et le pouvoir marocain est un pouvoir autoritaire, violeur des droits humains fondamentaux !

Rachid Oufkir

 

Tags : Maroc, Zefzafi, Prix Sakharov, Parlement Européen, Rif, Hirak

2 Comments

  1. « -Maroc : La DGED mobilisée pour avorter la candidature de Nasser Zefzafi au Prix Zakharov de la liberté – »

    Cette organisation criminelle, la DGED, n’est rien d’autre qu’un instrument mortel entre les mains de la monarchie yahoudite pour commettre ses crimes contre le peuple marocain.
    La monarchie n’est pas élue. Elle n’est pas choisie par le peuple comme un régime de gouvernance. Elle ne règne pas par acceptation, approbation, accord ou permission. Elle s’incruste comme un virus et s’établit comme une maladie dans le corps du peuple marocain pour le dominer, ne lui permettant que la force de survie, afin de voler ses richesses et dépouiller son pays.
    Ceux parmi nous qui sont naturellement plus forts et résistent à ce virus nommé « monarchie yahoudite » sont ciblés, pourchassés, persécutés, jetés en prison comme Nasser Zefzafi, Hamid El Mahdaoui, Adil Lbdahi, et nos héros nationaux de la lutte pour la liberté, ou alors ils sont lâchement liquidés sous les ordres de l’assassin schizophrène qui nous appelle……… « cher peuple » !

    Les organisations criminelles comme la DGED ne sont pas habilités à infléchir les décisions des Institutions démocratiques comme le Parlement européen.
    La DGED est un nid d’assassins, de taupes, de traitres à leur nation et au peuple marocain, au service de l’argent de l’homo cinglé, qui, lui, puise cet argent des ressources de notre pays pour opprimer sa population, l’aliéner et la soumettre. Mais il n’y arrivera jamais.

    Le virus de la monarchie yahoudite a déjà commencé à la ronger elle-même le jour où les jeunes supporters marocains du -Raja- ont entonné, à l’unisson, la chanson de son rejet catégorique, au stade de football.

    La chanson de la marche vers la liberté.

  2. La DGED est une organisation criminelle en effet et qui est composèe de mouchards internès dans des mosquèes ,et ambassades leurs ultime but c’est d’espionner les MRE ,et surtout ceux qui dènnoncent Le règime tuberculeux ,malheureusement il y a encore des corrompus et sans scrupules dans les pays de l’ouest surtout en france qui se servent de la dèmocratie pour soutenir la dictature en mordant dans l’hameçon des voyous du roi des pieuvres ,de toute façon le règime sclèrosè marocain carbure avec de la corruption ,alors la DGED, la DST et tout les plombiers qui s’y rattachent ne sont qu’un ensemble de criminels , qui ne sont pas dignes d’avoir cette responsabilitè de defendre la nation contre des intrus , parce que leur soucis c’est d’intimder les citoyens et couvrir les exactions la mafia criminelle royale.mais ils sont rattrapès par leurs mensonges et fabulations,le monde change mais ces energumènes pratiquent les mêmes besognes des annèes soixantes.leurs temps est comptès sur les doigts,et la poubelle de l’histoire les accueillera comme des rebuts de l’humanitè.
    https://www.republiquedumaroc.com/aujourdhui

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*