Maroc : La preuve de l’implication des services secrets marocains dans l’attentat de Marrakech

Un mail de la DGED prouve que la DGED a œuvré dans le but de médiatiser l’attentat terroriste de Marrakech survenu en plein début du Printemps Marocain.

En effet, Global Intelligence Partner, l’arrière boutique de la DGED dirigée par Abdelmalek Alaoui secondé par Karim Bouzida à l’époque, a bien pris le soin de médiatiser cet attentat à travers des articles publiés sur Sahel Intelligence et Maghreb Intelligence, deux sites créés par les services de Yassine Mansouri, l’ami intime du roi et patron de l’espionnage extérieur du Maroc.

Pourquoi avaient-ils besoin de médiatiser leurs médiocres productions littéraires sur l’attentat de Marrakech? Justifier peut-être l’injustifiable ? Un acte qui n’a aucune explication pour ceux qui connaissent la société marocaine et sa tolérance religieuse et qu’en plus risque d’avoir des effets néfastes sur le tourisme, un secteur vital de l’État marocain. Un acte qui a été dénoncé par l’opinion publique marocaine comme étant perpétré par les services secrets marocains dans le but de stopper le Printemps Marocain. A cela s’ajoute la légende présentée par les services de sécurité marocains, une légende qui ne tient pas debout.

Dans cet article paru sur le site Atlántico, Abdelmalek Alaoui s’en prend à ceux qu’il appelle « conspirationnistes » qui accusent l’Etat d’être derrière cet attentat:

 

Tags : Maroc, attentat de marrakech, argana, terrorisme, printemps arabe

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*