Maroc: le leader du mouvement de contestation Hirak en grève de la faim

AFP PHOTO / FADEL SENNA

Le leader du mouvement de contestation sociale du « Hirak » au Maroc, Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de prison, a entamé jeudi une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, selon son père.

« Il est décidé à ne plus manger ni boire jusqu’à ce que ses revendications soient satisfaites. C’est une grève de non-retour », a déclaré son père Ahmed Zefzafi cité par l’AFP.

« Il ne demande que les droits dont bénéficient les autres prisonniers: qu’on le sorte de l’isolement en cellule individuelle et le mette dans une cellule digne où il puisse voir et parler » avec les détenus, a-t-il ajouté. Selon lui, son fils ne comprend pas pourquoi un traitement « aussi sévère » lui est réservé. La direction de la prison Oukacha de Casablanca où il est détenu n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

Arrêté en mai 2017 en pleine contestation sociale dans la région du Rif (nord) suite au mouvement qui a agité en 2016 et 2017 le nord du Maroc, dont 11 des prévenus de Casablanca., Nasser Zefzafi avait été condamné fin juin à 20 ans de prison pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat », au terme de neuf mois d’un procès réunissant un total de 53 prévenus.

Nassez Zefzafi, un ancien chômeur devenu le visage de la contestation, avait été arrêté après avoir interrompu le prêche d’un imam ouvertement hostile au mouvement dans une mosquée d’Al-Hoceïma, l’épicentre du « Hirak » qui a secoué la région. La contestation avait été déclenchée suite à la mort d’un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordures en octobre 2016 alors qu’il s’opposait à la saisie de sa marchandise. Au fil des mois, le mouvement a pris une tournure plus sociale et politique, appelant à davantage de développement et à la fin de la « marginalisation » de la région.

2 Comments

  1. « -Maroc: le leader du mouvement de contestation Hirak en grève de la faim- »

    N’y a t-il pas de contestation au royaume d’Espagne, d’Angleterre, de Belgique, de Hollande et même au royaume de Suède ? Bien entendu.
    La contestation est un signe de bonne gouvernance et de démocratie. La contestation sociale représente la manifestation de l’opinion publique sur la politique des gouvernants pour la réorienter, et éventuellement, la corriger. Dans ces monarchies-là, c’est le peuple qui incarne la nation.
    Ce sont des monarchies de prestige, modernistes, ‘up to date’.

    Au Maroc, ce n’est pas le peuple qui incarne la nation, autrement, Nasser Zefzafi, Hamid El Mahdaoui, Adil Lbdahi et tous nos frères incarcérés de manière usurpatoire et hors-la-loi ne seraient jamais en prison. Au contraire, ils seraient membres ou chefs de partis politiques d’opposition, comme c’est le cas dans les monarchies européennes civilisées.
    Mais la monarchie marocaine n’est pas civilisée, moderniste ou up to date. Elle n’est rien de tout ça. C’est elle qui incarne la nation par la force de la répression, par la substitution contraignante de son identité factice, artificielle et hypocrite à la véritable affectivité naturelle qu’à l’homme pour son pays.

    La monarchie marocaine n’est pas civilisée, moderniste ou up to date.
    Elle est yahoudite !..

  2. « -Le leader du mouvement de contestation sociale du « Hirak » au Maroc, Nasser Zefzafi, condamné à 20 ans de prison, a entamé jeudi une grève de la faim…..- »

    Nasser Zefzafi est condamné à 20 ans de prison…!?
    Pour quelle raison ? Pour contestation sociale ..!..
    A t-on déjà vu pareil sadisme d’Etat ? Pareille férocité institutionnelle ?
    On ne peut voir ça nulle part au monde, comme ne peut voir en aucun lieu cette abjection du viol à la bouteille. C’est une exception de la monarchie yahoudite !

    Il y a eu des guerres partout pendant lesquelles des atrocités, des viols de femmes, des tortures, des sévices, des exécutions sans procès ont eu lieu. Mais la guerre est un état où les lois civiles cessent d’exister. Il n’y a plus que la loi de représailles du vainqueur imposée au vaincu. La monarchie des rabbins se considère t-elle comme vainqueur pour imposer des représailles sur le peuple marocain ? Pour condamner Nasser Zefzafi à 20 ans en guise de revanche ?
    Etant donné que la population du Maroc est en perpétuel conflit avec le régime imposteur, on peut dire que les lois civiles n’existent pas comme en temps de guerre. Alors selon quelles lois Nasser Zefzafi, Hamid El Mahdaoui, Adil Labdahi et tous les activistes de la liberté ont pu être jugés ? Selon quelles lois, vu que le trône imposteur est en affrontement larvée contre le peuple depuis 1956 ? Selon les lois de la guerre que la monarchie livre fermement contre la population au Maroc.
    Est-elle une monarchie moderniste et up to date ? Non !
    C’est une monarchie yahoudite !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*