Maroc : Le roi pointé du doigt

Donc, comme ça:
1- La marine tire sur une embarcation, tue une femme et blesse 3 autres personnes innocentes.
2- Essaie de «dissimuler le cadavre» en demandant aux médias de retirer l’info du décès.

Je crois que là, on a quand même atteint un certain seuil.

Je crois aussi que I’m almost done with Morocco. Je commence à comprendre pourquoi des gens de mon entourage envisagent de se barrer. Il n’y a plus rien à faire ici.

Mohammed VI ne branle rien. Il a raté toutes les occasions de se rattraper. Le pays prend de l’eau de tous les côtés, et il n’a d’yeux que pour […].

Il déléguait déjà aux sécuritaires. Là, un peu plus. Et à l’armée aussi dans l’avenir ? Enfin, « l’avenir », qu’est-ce que je dis… c’est déjà le cas aujourd’hui.

En face, les gens n’ont plus peur. S’ils jugent que tout ça ne va nulle part et qu’il n’y a qu’un seul moyen de changer les choses, ils vont le faire. D’ailleurs, il me semble que les gens sont en train de s’y résoudre, peu à peu…

Le Maroc traverse une crise profonde dont les énoncés, tels qu’ils sont formulés par la rue marocaine, empruntent aux registres politique et moral, civique et religieux, laissant entendre que la crise est totale et diffuse.

Le « cahier de doléances » de la rue marocaine questionne autant le processus démocratique que le peu de réalisations sociales, le fossé des inégalités, l’inefficience des institutions politiques, le rejet de l’approche répressive qui prévaut, l’inutilité du monarque, etc.

De plus en plus, « les choses sont nommées par leur nom ». En d’autres termes, les causes sont publicisées, les problèmes publics et politiques liés les uns aux autres, le binôme autoritarisme-faible développement est pointé du doigt.

Et la rhétorique officielle qui surprotège le roi du blâme et écarte sa part de responsabilité est éventée depuis assez longtemps déjà. Les gens le pointent directement du doigt: ils considèrent que sa responsabilité est directe.

Des changements assez inquiétants se sont déroulés récemment. A la répression du Hirak, l’absentéisme excessif, s’est ajouté […]. Mais comment peut-on s’afficher de la sorte, au moment où on est déjà décrédibilisé ?

Il était déjà décrédibilisé en tant que chef de l’Etat (pour sa gestion du pays), en tant que symbole de la nation (la monarchie ayant fait main basse sur les emblèmes et les symboles, cette appropriation a conduit à un désaveu en tandem de la monarchie et de « ses » symboles).

Et là, il l’est de plus en plus en tant Commandeur des croyants pour la raison que l’on connait tous. Et là réside un danger: la critique (extrêmement virulente) du roi adopte désormais les registres moral, religieux: le roi est dépeint en entité morale négative.

Il y a un sentiment d’extériorité par rapport à l’Etat qui est de plus en plus fort. Dit vitement, le projet Maroc ne suscite plus d’identification. Les injustices, elles, sont très largement relayées, créant une identification horizontale, très forte, entre les gens.

Il ne faut pas croire que l’ancrage historique ou l’ancienneté de la dynastie l’immuniseraient contre les bouleversements; c’est un fantasme d’historiographe. La monarchie croit qu’il s’agit là du secret de sa longévité; c’est commencer à « croire à ses propres mythes », comme l’écrivait récemment Mounia Bennani-Chraïbi. L’adhésion des gens à ces registres de légitimation est très, très faible.

Là, ça ne va nulle part, mais il y a encore une fenêtre d’opportunité pour rectifier le tir. Pour cela, il faut qu’il fasse des sacrifices: son entourage, certains piliers de son règne, exit.

Ce gens-là sont devenus aujourd’hui le symbole de tout ce qui va mal dans le pays, en raison du pouvoir réel ou supposé qui leur est prêté, ou du rôle réel ou supposé qu’ils jouent.

En gros, pour éviter la révolution, il faut qu’il soit prêt à mener sa propre révolution. Et une vraie, pas comme la blague de 2011…

Il faut déjà qu’il soit prêt à changer lui-même. Il faut qu’il soit présent plus souvent dans son lieu de travail. Il faut qu’il comprenne que les vacances permanentes, c’est fini. Qu’il faut désormais prendre des responsabilités, s’activer, avoir le sens de l’initiative.

Il faut des gestes politiques à effet immédiat (libération des prisonniers politiques notamment) et des projets sur le long cours, qui soient monitorés avec rigueur. Il faut des changements institutionnels. Il faut un « grand remplacement » de la classe politique et des élites. Et pas à grands renforts de technocrates et d’entrepreneurs. Non, des gens qui ont une légitimité.

Il faut qu’il soit prêt à tout changer. Qu’il se détache de tout ce qui, jusqu’à présent, lui a servi de béquille, et qui n’a conduit le Maroc qu’à la stagnation. Les gens ne veulent plus de réformes ou de trucs du genre. Le mot « réforme » ne vend plus. Les gens veulent une transformation du pays. Sinon, ça ne vend pas.

Il y a encore une chance, et tout le monde est prêt à y contribuer s’il y a une volonté sincère de changement, mais de changement total. Moi le premier, je suis prêt à y contribuer à ma modeste échelle.

Les citoyen.ne.s n’attendent que ça et n’espèrent que ça. Il faut qu’il se bouge le cul. Peu à peu, cette fenêtre d’opportunité s’amenuise. Et si ça barde, beh au revoir, ce fut plutôt court (1999-20??), mais bon, il aura grillé toutes ses chances.

Source : Reda Zaireg

4 Comments

  1. « -Maroc : Le roi pointé du doigt-« ……….Voilà un titre qui prête à confusion !

    Pointé du doigt ? Ou avec le doigt ? Si c’est au « Spijkerbar », le lieu de rencontre des homosexuels d’Amsterdam où il se rends en cachette, (d’ailleurs ses absences en permanence ne sont pas le corollaire de ses conférences à travers le monde !!!…. C’est à peine s’il possède assez de tête pour dire les quelques bafouilles qu’on rédige pour lui ), alors si c’est dans ce bar : Il est pointé…..avec le doigt !
    Certains grammairiens diront que, vu le climat libidineux de l’endroit, on peut dire aussi : Il est pointé……….du doigt !
    Il parait qu’au « Spijkerbar » ça commence comme ça : Pointer avec le doigt d’abord.

    Mais il paraît que celui qui avait bien pointé l’homonarque c’était Bihmane (assassiné sous H2), mais ce n’était pas seulement avec le doigt qu’il l’avait marqué celui-là !..

  2. Une fenetre d’opportunité pour rectifier le tir ???
    La seule fenetre de tir serait une mise sur orbite du tyran et de ses complices a des centaines de kilomètres de la planète.
    Dix neuf ( 19 ) ans de galère pour le peuple, faillite générale dans les domaines de la santé, de l’éducation, du pouvoir d’achat, d’un avenir pour la jeunesse, recrudescence de la corruption, du mépris du citoyen, recul de l’indice de développement humain, etc…
    Dix neuf ( 19 ) ans de juteux profits personnel et familial suivant une courbe exponentielle dans tous les secteurs de l’économie nationale ( téléphonie, alimentaire, banque, assurance, immobilier, btp,…)
    Le constat est trop sévère pour accorder une nouvelle chance a ce bouffon.
    L’avenir du pays est entre les mains du peuple.

  3. M6 na pas confiance en son peuple C pour cela qu’il devalise le pays et fais sortire toute les richesses et domine tout les secteurs dans le Maroc , dommage si c’etais le contraire il aurais lui et son peupel une belle vie honnete dans son beaux pays le Maroc , mais pour l’avenire comme en dis rira bien qui rira le dernier

  4. la dernière chance pour le roi intrus c’est l’issue de secours ou la pendaison.
    Lui est ses complices qui s’empiffres de la richesses de cette pauvre nation Marocaines
    Toutes notre jeunesses est sous les verrou de se princes des croyants
    ils détruit la mentalité de cette jeunesse par le biais des drogues royale
    Bref,on a plus le choix que de le dégager est vite fait bien fait c’est la seul est unique solution
    tangible en cette époques de surprises car se roi n’a aucune compétence politiques aucun charisme
    pour redresser le socle de cette instabilité populaires qui grogne pour ses droits est sont dues
    bref momo le pede doit allez se faire mettre ailleurs en afrique ou ils aime les grosse carotte noir bien dodue
    vive la république est a bas toute forme de monarchie occultes est inceste.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*