Maroc : Les avocats de Bouachrins demandent la levée du huit clos et l’expertise des vidéos visionnées

Rabat, Maroc, 24 mai 2018.- Les avocats de Taoufik Bouachrine ont demandé à la cour une expertise des vidéos et la levée du huis clos. Concernant le contenu des vidéos, ils assurent qu’ils y voient des rapports sexuels consentis et non pas un viol ou violence.

Selon des témoins qui ont vu les vidéos lors d’une séance à huis clos au tribunal, ce que l’on voit ce sont les accusatrices en train de pratiquer le sexe entre elles.
Elles le font à trois avec un homme dont on ne voit pas bien le visage et qui est une taille « inférieure à celle du journaliste et des cheveux épais », selon les avocats.

Ces derniers ainsi que l’épouse demandent à ce que le huis clos du procès soit levé et que les vidéos soient rendues publiques pour que chacun puisse juger de cette « manipulation flagrante ».

 

Tags : Maroc, Bouachrine, répression, journalisme, Makhzen

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*