Maroc : les prisonniers rifains victimes de torture physique et psychologique

/ AFP PHOTO / FADEL SENNA

Les avocats du collectif de défense des détenus politiques rifains décrivent les scènes de torture de ces derniers par les autorités marocaines

par Rachid Oufkir

Casablanca – Mardi 28 novembre 2017

Procès des détenus politiques rifains

Cour d’appel

« Policier marocain : Ou tu signes [le PV] ou on t’assoira sur la bouteille ?

Rabie Al Ablaq : Ramène la bouteille, je ne signe pas !

Policier marocain : Tu sais, avec toi on ne se servira pas de la bouteille, nous 4, on va te violer à tour de rôle !  »

BOUHENNOUCH, quant à lui, on lui a arraché les poils de sa barbe, ils étaient 4 à l’avoir menacé de viol. Des policiers de carrure imposante, encagoulés tels des ninjas.

Un autre détenu dont le nom n’a pas été mentionné par le collectif d’avocats de la défense des détenus, par respect pour lui et sa famille, alors qu’il était en tenue de nuit, ils l’ont fait monter dans la voiture, ils lui ont baissé le pantalon et lui ont demandé de crier « Vive le roi », et quand il a refusé, l‘un d’entre eux lui a introduit un doigt dans l’anus.

Par ailleurs, des détenus ont déclaré avoir été photographiés nus par des éléments non identifiés après qu’ils ont été présentés au médecin pour examen.
Ce sont de cas de torture tels qu’ils ont été décrits par les avocats des détenus du mouvement rifain aujourd’hui.

Les avocats ont déclaré qu’il y a quelque chose de pire que la violence physique c’est l’humiliation et les pratiques portant atteinte à la dignité humaine

Source : Khalid El Bekkari

Tags : Maroc, Rif, Hirak, Nasser Zefzafi, répression

One Comment

  1. Nous pendrons ce faux cul de la dynastie de brigands glaoui semi negroide

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*