Maroc : les puissants vaincus par le peuple

Au Maroc, il y a, désormais, un avant et un après la campagne de boycott populaire qui a secoué des entreprises de certains amis du roi Mohammed VI. Selon la journaliste Fatima Ifriqi, les puissants ont été défaits par le peuple désarmé.

Voici le texte intégral de son article:

Fatima Afriqi: « Le boycott a révélé que le puissant, quel que soit son autorité, peut être vaincu par un peuple désarmé et opprimé, rien qu’avec la pensée, l’imagination, la volonté et la créativité »

Que le boycott ait été lancé spontanément ou par l’initiative d’un acteur, ou dans le cadre d’un règlement des comptes politiques entre des gros poissons, il n’est plus une idée qui appartient à celui qui l’a lancé. Il est maintenant une action de protestation civile délibérée et étudiée adoptée par les les classes moyennes et pauvres, avec sensibilisation, détermination, courage et une mobilisation nationale globale.

Le boycott est une protestation intelligente, peu coûteuse et difficile à réprimer ou combattre. Plus les protecteurs de la rente, qu’ils soient du gouvernement ou des médias des entreprises ciblées, essayent de le contenir ou diaboliser, plus il se renforce et plus sa base s’élargit. Nous avons eu l’occasion de voir comment les sorties de certains acteurs politiques sont devenues du bois qui a alimenté le feu du boycott.

Le boycott peut être pour protester contre la hausse des prix, mais, mais sa profondeur va au-delà. Toute protestation contre la hausse des prix, en fait, est une manifestation contre la collision entre la richesse et le pouvoir, un comportement devenu trop habituel au point de devenir provoquant. C’est une protestation contre l’enrichissement illégal en raison du monopole et de la rente, les exonérations fiscales et la destruction du pouvoir d’achat des citoyens.

C’est une protestation contre le mépris, les insultes répétées des citoyens par l’Autorité, à travers sa répression continue et violente de toutes les formes de protestation qui revendiquent une justice sociale et une vie décente. Ce qui est encore plus beau dans le boycott est qu’il a révélé que les puissants, aussi puissants soient-ils, peuvent être vaincus par un peuple désarmé et opprimé, seulement avec la pensée, l’imagination, la volonté et la créativité.

 

Tags : Maroc, boycott, Makhzen

One Comment

  1. Que dieu assiste les opprimés de tous les pays du monde. Nos frères marocains nous ont donné là un bon exemple. Merci, sauf qu’à l’heure actuelle les loobys renforce les lois du plus forts et de ce fait, les citoyens lambdas doivent persévérer et tenir tête coûte que coûte à leurs bourreaux !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*