Maroc : Messages propagandistiques à véhiculer au sujet des élections législatives de 2011

Au sujet des résultats des élections législatives

Message de fonds :

  • Aux cotés du taux de progression unanimement reconnu comme étant en large progression par rapport a 2007
  • Une transparence et rigueur absolus a toutes les étapes du processus
  • On assiste a une victoire de l’opposition parlementaire incarnée par le Pjd
  • Avec la victoire du Pjd , et dans la continuité du succès de la reforme constitutionnelle et dans la sérénité le Maroc vit aujourd’hui une nouvelle transition :

1ére transition : gouvernement d’alternance

2éme transition : transition monarchique

3éme transition : gouvernement repris par le principal acteur de l’opposition parlementaire

L’ensemble de ces éléments devra être capitalisé autour de l’action de Sa Majesté

L’enjeu des résultats :

L’ensemble des acteurs qui ont participé se réclament de l’institution Monarchique 

Le scrutin du 25 novembre est une victoire pour Sa Majesté qui a volontairement posé les jalons démocratiques dans un long processus entamé depuis son accession au Trône

Sa Majesté étant, de par les dispositions de la nouvelle constitution, le garant de la continuité et l’arbitre, c’est la un facteur de réassurance pour l’ensemble des chantiers ouverts et des acquis ( en termes de droits et libertés, de grands projets d’infrastructure, de programmes majeurs …)

 

Les facteurs explicatifs :

  • Il s’agit d’un vote sanction contre l’action du gouvernement , les Marocains voulaient le changement, ce qui a profité au favori de l’opposition, qui était le mieux préparé
  • Ce sont les « Islamistes de Sa Majesté qui ont gagné ! », le leitmotiv de leur campagne a été l’attachement a la Monarchie
  • L’effet de mode ( ?)
  • L’activisme des groupes parlementaires du Pjd
  • L’accréditation de toutes les figures du parti ( en contradiction avec la politique de renouvellement adoptée par d’autre partis tel que le Pam)

Les vecteurs :

  • A l’intérieur même du parti, les voix « sages », a questionner d’urgence sur l’attachement aux fondamentaux, la continuité des grands chantiers …
  • Les autres partis politiques qui doivent argumenter leur performance ou contre performance
  • Les experts qui doivent analyser l’ensemble de l’évolution de la carte politique et expliciter les motifs rationnels de poussée du Pjd ( la hausse de participation dans les grandes villes, accréditations des ténors du parti qui ont souvent drainé 2 sièges, le taux très élevé de bulletins nuls…)
  • Le rôle prépondérant dévolu a l’opposition parlementaire devra etre mis en exergue dés demain

 

Tags : Maroc, élections législatives 2011, printemps arabe, mouvement 20F

One Comment

  1. J’ai cherchè pour autant afin de trouver un règime aussi malhonnète ou rusè que le reģime sclèrosè marocain,et sans doute vous avez dèja devinè le resultat ,effectivement je n’ai eu aucune chance,et le lien ci-dessous d’une ètude britanique m’a confirmè la trouvaille,une honte monumentale.
    http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3484297/The-British-Dutch-honest-world-people-Tanzania-s-corrupt-politicians-are.html
    https://www.republiquedumaroc.com
    https://www.moroccorepublic.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*